Accueil > Cabanes perchées, découvrez l’univers de ces cabanes dans les arbres. > Cabanes perchées et le business de l’hébergement insolite.

14 mai 2017     dernière mise à jour : 6 juin 2017     Les Cabanes     4 messages etour rubrique Cabanes perchées, découvrez l’univers de ces cabanes dans les arbres.


Cabanes perchées et le business de l’hébergement insolite.

Une belle histoire de cabanes perchées fleurit dans notre pays par l’intermédiaire des chambres d’hôtes. Depuis quelques années, nos arbres se parent d’endroits magiques que nous vous invitons à découvrir par la mise en place de notre annuaire "séjourner". Bilan et petit historique des cabanes en France et de leur présence sur le web.

 Cabanes perchées et autres hébergements insolites, le pari locatif gagnant.

cabane perchée du château de Laas
:::Cabane perchée du Chateau de Laàs

Habitats perchés et retour au cœur du tourisme vert, branché dans tous les sens du terme.

Épiphénomène mondial, les cabanes dans les arbres sont devenues une manne importante pour tous les acteurs du tourisme et les médias. Bien souvent au début de cette flambée, l’hébergement dans une cabane va se manifester comme un moyen de dynamiser les comptes des grands propriétaires de domaines qui supportaient des difficultés à financer leurs exploitations et l’entretien général des terres, des châteaux. On va alors songer à recourir aux magnifiques bois et forêts de nos contrées.

Le produit est jeune, original, équitable : on le sent dans le coup. Il est assez photogénique même accolé à un bâtiment de prestige, et la vague se creuse.

Si la Bretagne fait figure de précurseur en matière de cabanes, avec une forte densité dès le début des années 2000. Le sud connaitra ses premières cabanes de luxe comme sur le site du clos Saint Saoudre.

Les premiers villages de cabanes naissent au domaine des Ormes au nord Ouest, dans le Vaucluse, puis récemment les parcs vont s’étoffer jusqu’à l’édification de près de 50 entités perchées sur pilotis sur certains sites. Ces constructeurs vont créer leur propres annuaires, leurs propres domaines de locations et maitrisent la chaîne complète de vague.

 La cabane perchée en plein surf. Le business plan.

On prédit une rapide fin de mode, mais le raccourcissement général des séjours, l’engouement des nuitées romantiques, l’adaptation aux saisons froides des cabanes et la diversification des prestations ancrent indéniablement les hébergements insolites dans la durée. Les prestations sont de qualités et les hôtes feront un travail sans faute.

les cabanes des pyrénées sous la neige
Les "cabanes des Pyrénées" sous la neige

Le marché des cabanes perchées et autres HLL insolites en chiffres.

Le business plan des cabanes perchées est excellent et la rentabilité hors norme. En effet, une chambre équipée dans une cabane en bois de 35 000 € rapportera plus, avec un spa sur la terrasse par exemple, qu’une chambre quatre étoiles sur Paris en 2010. L’investissement est remboursé sur 10 mois. Les taxes sont faibles et la marge, de fait, très forte.
Le temps de réalisation peut être d’un mois en moyenne parfois 3 semaines. Et les assemblages sont réalisés sur site alors que la fabrication à lieu en entrepôt chez le constructeur.
La longévité : Les arbres tiennent bons dans le temps et ce malgré les prédictions pessimistes de spécialistes et la tempête du siècle ne repointe pas son bout de nez. Même dans les Landes, après un sérieux coup de tabac, la plupart des cabanes restent en l’air. Les réservations battent le plein. Certains de nos annonceurs ne renouvellent pas, certaines années car ils affichent complet 6 mois à l’avance.

Les chiffres de l’activité des location de cabanes et insolites.

Actuellement, le marché de ce type d’hébergement dépasse les 170 millions d’Euros de CA annuel et on table sur 300 millions d’Euros d’ici 2020.
Avec un panier moyen en hausse à 140€ en 2016 et ceux sur les prestations de bases des nuitées.
Les progressions à trois chiffres sont monnaie courante chez les constructeurs et les importateurs de chalets en kits.
Le démarrage d’exploitation est immédiat sur les locations, chouchou des médias tant locaux et nationaux.
La moyenne des hébergements par site varie beaucoup selon le type d’hébergements.
Pour les cabanes perchées, nous sommes sur une moyenne de 4 habitats, sur les tentes lodges et les chalets atypiques avec l’arrivée des campings et le glamping les chiffres explosent.
La frontière est très floue pour avoir des données précises avec les montées en forces des réseaux de mobil-homes bois, des chalets en kits.

Les clients types sont également d’un panel plus large que sur les hébergements traditionnels et hostellerie puisque l’on touche les familles mais aussi et surtout les couples en quête d’évasions romantiques, de plus, les nuitées véhiculent une image liée à l’écologie et à des valeurs de détente et de bien être.

Outre les villages de cabanes, les campings ne se roulent pas les pouces et le glamping voit le jour, mixant les prestations d’animations des centres de vacances avec les nouveaux produits comme les yourtes, les roulottes, les hébergements flottants.
village flottant de Pressac
Village flottant de Pressac

Le bon mix est un minimum de 3 hébergements, avec des prestations de type spa-sauna à forte valeur ajoutée.

Le but étant de financer les frais généraux par des prestations, certaines nécessitent du temps et de la préparation, et dans cette optique, les bains bien être peuvent être facturés puisque parfois un simple spa terrasse va augmenter les couts de nuitée de 70€ en moyenne, ces moments de détente peuvent être des options payantes et incluses dans des forfaits et chèques cadeaux.
Le tout couplé à un site internet de qualité et complet et une sérieuse présence sur le web et les réseaux sociaux.

Exemple de calcul sur la base de 150 jours de réservations soit 70% de remplissage sur 210 jours du Début Avril à fin Octobre et sur un tarif de 130€. Ces chiffres sont purement indicatifs et varient selon l’échantillon de nos prestataires consultés. Certains postes de frais généraux étant parfois revus à la baisse.

Nuitées : 450 X 130 58 500
Sauna/Spa : 300 X 15 (2pers) 4 500


63 000
Poste p. déjeuners : 2 300
Poste blanchisserie : 1 300 avec une quote part d’usure de matériels.
Poste communication : 1 200
Poste consommables : 1 100
Poste entretien gal : 4 000
Poste taxes et assurances : 3 000
Poste énergies : 1 500
Divers Frais Généraux 1 500


15 900

Soit 47 100 € de Résultat et une rémunération nette, après un RSI de 45% (moyenne en régime de croisière après deux ans), de 25 900€.

2160€ net sur 12 mois lissés ou bien 3 700€ net sur les 7 mois d’activités.

-Les pré requis types : l’exemple est calculé sur une base d’un investissement préalable d’un outil de travail 100 000€ où l’achat des 3 cabanes à 35 000€ plus 5000€ d’aménagements paysagers et investissements en mobiliers, toilettes sèches et literies ont été réalisées sur des fonds propres.
L’installation doit être complété par un bloc sanitaire de type salle de bain commune à proximité et chauffée.
-Le statut choisi n’est pas optimisé, il est de type travailleur indépendant, un résultat moindre et un statut micro entreprise est favorable à une baisse des charges importante.
- Autres variables : Les amortissements de prêts, les statuts de sociétés et de gérance différents, les investissements sur des prestations complémentaires ne sont pas incluses dans le calcul. Certains postes sont choisis avec une fourchette haute et fluctuent aussi selon les zones géographiques (foncier, climat, zone d’influence..). D’autres parts, si on peut économiser sur certains postes, parfois une grosse réparation non provisionnée pourra effacer ces bénéfices.

 Rappel des régimes fiscaux pour les locations saisonnières occasionnelles.

Les plateformes de réservations les plus connues, comme le Bon Coin, AirBnB, Abritel +les services comme Blablabcar, etc, sont de très bonnes vitrines et notamment pour le... fisc.
Votre adresse, votre portable, sont rapidement reconnus et peuvent être soumis à un rapprochement croisé avec votre déclaration déjà préremplie et bientôt avec prélèvement à la source, donc en temps et en heure( Il est probable que comme pour pôle emploi, vous ayez un profil pour déclarer au fil de l’eau les rentrés.
Donc, nous vous indiquons les fourchettes de recettes et ce qu’elles impliquent comme obligations. Attention toutefois à vérifier les montants et les cadres fiscaux en perpétuels évolutions et réajustements.

-Jusqu’à 760€ de recettes : Pas de déclaration pour des locations saisonnières de un ou plusieurs pièces.
-Au delà de 760€ : vous pouvez opter pour le régime micro-BIC, vous aurez un abattement forfaitaire de 50% sur vos recettes.
-Au delà de 32 900€ : c’est le régime réel qui sera le cadre minimal, sur un point de vue gestion, il faudra choisir le statut fiscal qui vous apportera le plus d’avantage soit une entreprise personnelle, une EURL, SARL, etc., avec une déclaration précise des charges et des produits. Les charges sociales seront à acquitter au delà de 23 000€, en deçà vous n’êtes pas considérés comme un professionnel, mais vous aurez à régler un forfait de 15.5%.

Ces taux des contributions sociales sur les revenus du patrimoine (et de placement) se ventilent de la manière suivante :

  • CSG : 8,2 %,
  • CRDS : 0,5 %
  • Prélèvement social, 4,5 %
  • Contribution additionnelle : 0,3 %
  • Prélèvement de solidarité : 2 %
    Soit nos 15.5% de contributions sociales au total.

cabanes perchées en location marché et rapport financier

En 2014, le sénat conscient de la manne aborde le sujet sur un point de vue foncier et légifère rapidement :

Question écrite n° 10388 de M. Gérard Bailly (Jura - UMP)
publiée dans le JO Sénat du 13/02/2014 - page 366

M. Gérard Bailly appelle l’attention de Mme la ministre de l’artisanat, du commerce et du tourisme sur le concept des cabanes en bois perchées dans les arbres. Le marché de ces cabanes est un marché très récent. On trouve des locations de cabanes dans les arbres depuis une dizaine d’années mais ce type d’hébergement de week-end ou de vacances s’est véritablement développé depuis cinq ans.
Ce concept se veut innovant, original et écologique. On constate un engouement du public car il répond à une demande croissante de recherche de silence, de retour à la simplicité et à la nature de plus en plus apprécié des Français. Et ce, d’autant qu’il revendique son attachement aux valeurs environnementales. Ces cabanes sont un produit hybride, actuellement en plein développement. Elles sont généralement louées une seule nuit et s’adressent à une clientèle toujours plus nombreuse, à la fois de proximité et éloignée, jeune ou senior, avec ou sans enfants, comités d’entreprise, petits groupes d’amis etc.
Il lui demande de bien vouloir lui préciser la législation et les règles d’urbanisme qui sont applicables à ce type de construction lorsque celle-ci est inférieure à 12 mètres carrés, de 12 à 20 mètres carrés et au-delà, sachant que les utilisateurs ne demandent ni eau ni électricité.

Transmise au Ministère du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité
Réponse du Ministère du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité
publiée dans le JO Sénat du 31/12/2015 - page 3661

Au regard de la réglementation applicable en matière d’activité de camping et d’hébergements de loisirs, les « cabanes dans les arbres » sont assimilables à la catégorie des habitations légères de loisirs (HLL) et suivent de ce fait leur régime juridique (réponse ministérielle aux questions écrites n° 07189 Sénat et n° 41210 Assemblée nationale). Il en résulte que ces « cabanes » peuvent être installées dans les arbres d’un terrain de camping, d’un parc résidentiel de loisirs, de certains villages de vacances ou encore de certaines dépendances des maisons familiales de vacances. Ces installations sont dispensées de formalité dès lors que leur surface de plancher est inférieure ou égale à 35mètres carrés. En revanche, si elles présentent une surface de plancher supérieure, une déclaration préalable est exigée. À l’instar des HLL, en dehors des quatre lieux d’implantations susvisés (terrains de campings, parcs résidentiels de loisirs, certains villages de vacances, certaines dépendances des maisons familiales de vacances), en tant que constructions, les « cabanes dans les arbres » sont soumises au droit commun des constructions, c’est-à-dire : déclaration préalable entre 5et 20 m2 de surface de plancher et permis de construire au-dessus de 20 m2 de surface de plancher, conformément aux dispositions des articles R. 421-1, R. 421-2, R. 421-8-2 et R. 421-9 du code de l’urbanisme.

L’aventure continue donc avec une cohorte de sites proposant ces hébergements et des cabanes sous forme d’annuaires. Beaucoup ont, d’ores et déjà, disparu avec l’exigence accrue que réclame l’internet et les réseaux sociaux en perpétuelles mutations.
Pour les vecteurs internet, Il faut tenir bon avec la multiplications des réseaux qui demandent plus de temps en animation que leurs propres sites web, les animations de forums, la quête des actualités, les nouveaux standards, les mutations techniques du web avec l’arrivée des tablettes et smarts phones, les exigences des moteurs de recherches. L’arrivée des pubs sur les pages de recherches font chuter les recettes des pubs intégrés et Google ne dédaigne pas à se garder les meilleures places pour ses annonces.

La communication US zéro taxe raffle la mise en un temps record

Cependant comme dans de nombreux domaines, le web est trusté par les grandes structures, notamment Américaines et comme pour de nombreux services, ces communicants deviennent incontournables. Au fil de leur monopole, ils monteront les participations comme le font tout les grands acteurs de la communications de l’hostellerie, ce qui a aboutit dans ce secteur à des rachats massifs et à des concentrations en chaines de loisirs.
Les réseaux sociaux, les services du web eux aussi augmentent les participations, les campagnes de communication devenant toujours plus chères et chronophages pour les PMEs.
On assiste à un trust des requêtes en noms propres dans les premières pages et certains sites n’apparaissent plus qu’au travers de leurs "souteneurs" en matière de réservations. Les propriétaires jonglent de tableaux de réservations en mises à jours et octroient les commissions qui bout à bout deviennent un budget à part entière.

 L’essor des loueurs de cabanes vue depuis le prisme de notre site web.

Dans la sphère du web, existe alors des sites traitant de l’habitat alternatif : Habiter autrement, Archilibre, le recours aux forêts plus philosophique, et le site du constructeur Alain Laurens, un pionnier dans les constructions arboricoles.

Le référencement 2.0 des hébergements insolites est né.

Les-cabanes.com, site d’information généraliste sur les cabanes, mais aussi relatant la poussée néo-rurale, a témoigné et a contribué à l’essor de ce type de villégiature en couplant en 2005 le site avec le premier annuaire de cabanes à louer en France.

Démarrage du marché des locations de cabanes. Un saut dans l’inconnu.

Le début de cette activité est plutôt hasardeux. Notre premier annonceur, en Périgord, fermera sa cabane suite à une procédure engagée par la DDE l’année suivante.
Nous ne savons plus, à cette époque, s’il faut mettre en avant les cabanes à louer ou si cela s’avérerait potentiellement dangereux en terme d’autorisations et de responsabilités dans une grande partie des cas.
La cabane doit elle rester clandestine ?
Au début, nous pensons que les annonceurs seront en majorité des privés (et bien plus tard, un de nos nouveaux concurrents émettra le souhait faire des campagnes d’affichage massive de 4 par 3 pour mobiliser les particuliers propriétaires de mazets...).
Alors, nous poursuivons le référencement des cabanes car les annonceurs affluent de plus en plus, et ne présentent pas plus de craintes que cela quant à leur légitimité dans les campagnes de France.

Notre site présentera en parallèle avec les sujets généralistes, au fil des années avec une gestion bénévole des centaines d’hébergements insolites, cabanes perchées mais aussi chalets, yourtes, roulottes et des habitats alternatifs comme les bulles, les Pods, les Kotas.

Cet annuaire et son alter ego pour les pros de la construction va mettre en avant des constructeurs de cabanes perchées et des loueurs (clients) qui sont devenus pour certains de très gros opérateurs dans l’édification, la vente en ligne de prestations, et même en temps que propriétaires de leurs propres parcs de locations de cabanes.
Parmi eux, on retrouve dès 2006, Rémi Bécherel compagnon du tour de France, de nid perché et Cédric Bolmont très jeune constructeur d’Abane et créateur des Cabanes de France. Dans les Alpes, Yann Corroleur de Rêve de cabanes sera aussi dans les premiers à s’incrire dans l’annuaire.

château dans les arbres
Château dans les arbres

La sphère professionnelle des cabanes ne cessera d’évoluer avec de nombreux chassés croisés entre marques, labels et entreprises.
Sur nos propres retours, nous notons par exemple que Fabrice Marie de concept bois nous rapportera que son annonce sur les-cabanes.com lui aura apporté le gros des 70 demandes de devis en un seule saison au tournants des années 2010.
Le marché est donc là, et il connait rapidement un fort appui des médias. Certains ne sont pas encore sur le web et les-cabanes.com sert de source, offre infos, adresses et sujets aux boîtes de prod et autres journalistes : La cabane se déguste en prime time télé du petit déjeuner et les Français démarrent les journées, la tête dans les ramures.
La maison perchée est en plein take off. Nos 150 annonceurs génèrent des centaines de millions d’euros de chiffre d’affaires, bien avant l’arrivée d’AirBnB, Trip Advisor, Booking et autres sites web comme le bon coin.

 les bulles perchées d'Atmos'Sphère
Les bulles perchées d’Atmos’Sphère

Ces constructions en bois ont supplanté la traditionnelle chambre d’hôte dans les attentes en matière d’hébergement et ce dans le cadre d’investissements relativement faibles. Le côté développement durable et authenticité fait mouche dans un monde en proie à un stress climatique.

Chez ces professionnels, nous avons possibilité d’admirer les plus belles réalisations. Même si on garde des standards loin des réalisations exubérantes outre-atlantiques, de 10 à 70 m2, l’esprit cabane reste intact pour l’expérience de la vie nichée au cœur des ramures.

De nombreuses cabanes sont équipées "toutes saisons", et la France demeure de loin le pays qui niche le plus de cabanes pros dans ses forêts.
En Angleterre, la loi est plus permissive pour le particulier et les treehouses sont le fait, le plus souvent, d’initiatives privés.
Depuis 2005, date du lancement de ce site, le marché a littéralement explosé et de nombreuses structures importantes ont vu le jour, tant au niveau des hébergements qu’au niveau des constructeurs.

Les-cabanes.com a à son palmarès beaucoup d’appuis sur la sphère insolite pro mais surtout de nombreux projets privés pour la joie et les rêves des petits et des grands.

annonce vente terrain bouton location bouton accès

A suivre.






Messages

  • Merci pour ces infos. La rentabilité est bonne, mais toujours ce RSI qui te pompe la moitié. *je pense que si on a un coin bar, avec quelques produits locaux, çà doit aussi être un moyen d’arrondir les journées. De créer un mini club house, çà peut être sympa.
    Et sans licence IV.

  • C’est juste dans l’ensemble votre article et il est vrai que le statut d’indépendant au RSI, n’est pas le statut à rechercher. Et les configurations sont très variées. Une autre chose exacte c’est que la cabane spa, rapporte plus qu’une cabane avec le spa déporté et en option. Les gens sont moins enclins dans une démarche de nuitée à avoir des surcouts de tarif. Par contre, c’est de l’entretien et des frais.

  • Quel est le pourcentage de loueurs de cabanes perchées qui ont un taux d’occupation moyen de 70% sur 8 mois ?

    • Bonjour, c’est difficile à évaluer car l’offre est très variable, Nous avons pris le parti de mettre en avant sur l’exemple des prestations offertes du printemps à l’automne. Fermé en hiver. Et nous avons enquêté sur ces bases. C’est notre exemple.
      Mais vous pouvez parcourir les tableaux de réservations sur vos critères et votre zone. Certains sont complets, la majorité travaille tous les weekends et pendants les vacances et ont des remplissages moins soutenus en semaine. Les marketings et les offres déployés ont plusieurs niveaux de retours.
      De plus, les parcs multi activités ont un taux d’occupation différent et il est plus facile de travailler l’hiver dans les Alpes qu’en Bourgogne, etc.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

séjourner en cabane les annonces de cabanes le forum de l'habitat alternatif en France

Rechercher une cabane