Indépendance énergétique, déconnectons nous !

Débats et conseils pour le respect de la nature. Méthodes écologiques pour la vie dans les bois sans trop impact sur l'environnement.

Modérateurs: Babs, CabanesRedac, Miguel

Indépendance énergétique, déconnectons nous !

Messagepar friedrick » Dim Jan 22, 2017 10:40 am

Nous sommes individuellement et collectivement de potentiels producteurs et gestionnaires de nos sources d’énergies.

Nous sommes potentiellement individuellement et collectivement indépendants d’un bon nombre de réseaux.

Et indépendance ne veux pas dire individualisme. Bien au contraire, ces indépendances soulagent les collectivités des charges exponentielles des coûts énergétiques et de l’entretient des réseaux. Une connexion au réseau électrique ou d’assainissement non créée, ou une déconnexion de ces réseaux est une économie conséquente pour le consommateur et la collectivité locale. Les outils de l’indépendance en terme d’assainissement à bilan positif sont disponibles, cf l’association Pierre&terre*. Mais l’incitation à ces systèmes individuels positifs manque. La désinformation dans certains départements opérée par certains organismes de contrôle freine et décourage les entreprises individuelles. Mais cela change, restons positif.

Mini réseaux décentralisés : On peut concevoir des Smart grids* dédiés au partage des productions individuelles énergétiques, tout comme des réseaux partagés de traitement des eaux par micro station de phyto ou géo-épuration.
Imaginons un village dont une part des habitants est producteur de tout, ou partie de sa propre électricité, délestant les réseaux de plus ou moins 50% de leur propre consommation. Des habitants qui consomment -et ne revendent pas à EDF- leur propre production électrique ou la réinjectent pour une consommation immédiate de proximité (les pertes d’électricité en France entre le lieu de production et de consommation avoisinent 10% en moyenne).

Imaginons un réseau de voisins s’organisant pour créer et entretenir leur propre système d’assainissement collectif par lagunage. Il est souvent plus simple et moins couteux d’installer des petits systèmes d’assainissements de proximité, que de gros réseaux en périphérie des agglomérations… plus responsabilisant également quand aux rejets.

La déconnexion qui fait partie du cahier des charges lors de la restauration d’un habitat isolé, est un choix d’autonomie et liberté qui gagne à être exporté vers les villages et les villes.

Ces expérimentations et ces systèmes sont déjà opérant là ou il n’existe pas d’autres alternatives : Insularité (l’île de Samsø, l’île Del Hierro, L’île Kemenez), isolement géographique et conditions extrêmes (refuge du col du Palet, refuge du col de Sarenne), zone de désintérêt des pouvoirs publics, ou communes innovantes comme celle de Langouët* en Bretagne.

Nous sommes isolés par la neige, j’écris actuellement sur mon ordinateur, je suis connecté au réseau internet via satellite (je pourrais créer un mesh network* pour partager en wifi mon accès internet) , j’écoute de la musique sur mon sound system, après avoir regarder un film, la machine à laver tourne en bas, le poêle à bois ronronne, et nous sommes pourtant totalement hors réseau. Nous produisons 3kwh /24h en moyenne et disposons de 3Kwh d’énergie stockée sur batterie. Tout nous appareils électriques sont à faible consommation d’énergie, et notre usage de ces équipements est raisonné. Nous sommes responsables de ce que nous consommons énergétiquement. Nous ajustons notre consommation sur notre production . Notre production et notre consommation s’équilibrent intelligemment. En période de surproduction, notre production électrique excédentaire pourrait profiter à un voisin. C’est juste génial de produire et consommer sa propre énergie renouvelable, de contrôler sa consommation. Notre production annuelle est égale à la consommation moyenne d’un ménage de 3 personnes vivant dans une maison de 70m2 (chauffage et eau sanitaire non électrique). Nos rejets d’effluents sont traités sur place, nos rejets organiques sont compostés et tous deux ont un impact positif en contribuant à fertiliser nos fruitiers et notre potager.

Tout logement neuf, toute restauration d’habitat individuel ou collectif devraient intégrer les outils de sa propre autonomie, en fonction des ressources ou l’habitat est implanté. Tout logement devrait aujourd’hui être pensé et conçu Off the grid * ou, dans une mutualisation des systèmes de production d’énergie et de recyclage à l’échelle micro locale, de voisinage.

Qu’il s’agisse d’autonomie énergétique par le photovoltaïque, l’éolien, la petite hydroélectricité, du traitement individuel des rejets organiques, positivant l’impact de ces rejets sur le milieu naturel, on évite ainsi les coupures de réseaux, la dépendance énergétique, les factures, tout en ayant une empreinte carbone réduite, un impact positif sur l’environnement.

Par nos indépendances qui ont valeur d’exemple, il faut inciter plus encore ces initiatives individuelles et collectives, qui produisent leurs propres autonomies et ainsi délestent les réseaux énergétiques, la gestion des déchets, les systèmes sociaux et réduisent l’empreinte carbone. Il faut montrer leur faisabilité, leur accessibilité financière.
Prenons les devants, anticipons, inventons. Tant que possible, faisons le choix de l’indépendance maximale.

A petite échelle et secrètement au cœur de nos montagnes cela fonctionne car cela à toujours fonctionné ainsi. Le Off the grid est un des particularismes de ces territoires que l’État a longtemps délaissé.
La montagne n’a pas attendu d’être désenclavée pour produire et favoriser les moyens de son indépendance. Cet esprit perdure.

Et si le mouvement était aujourd’hui inverse, si l’esprit rebelle et farouche de la montagne et fortement solidaire face à l’austérité des milieux tant énergétique que politique désenclavait les villes…

Déconnectons nous !

*Smart Grids :Un réseau électrique intelligent – dont smart grid est l’une des dénominations anglophones – est un réseau de distribution d’électricité dit « intelligent », c’est-à-dire utilisant des technologies informatiques d’optimisation de la production, de la distribution et de la consommation. sce :Wikipédia
*mesh networks : réseau maillé. Un seul point d’accès physique à internet via reseau cablé ou via satellite, partagé ensuite via antenne répétitrice entre les utilisateurs du réseau. Cela ressemble à ce que nous faisons avec nos routeur wifi à la maison mais à l’échelle d’une communauté.
*Off the grid : hors réseau.
friedrick
constructeur
constructeur
 
Messages: 19
Enregistré le: Sam Fév 13, 2016 5:14 pm

Re: Indépendance énergétique, déconnectons nous !

Messagepar jack wood » Lun Jan 23, 2017 5:42 am

Salut Friedrick,

ok pour tous ce que tu dis. Cependant, tu m'as l'air d'être un poil ingénieur ou bien au courant. Ce qui n'est pas facile pour ceux qui galère dans les travaux d'une cabane et le budget. C'est un projet très développé. Donc souvent en autonomie, le but c'est la simplicité. Et faire tourner une machine à laver avec le frigo qui doit faire des glaçons dans une cabane dans les bois ou une ruine retapée, je pense que ton installation doit être couteuse et personnellement je reste songeur pour isoler ( le laisser dans un endroit peu surveillé) du matos comme çà.
C'est vrai qu'un câble qui rentre jusqu'à un disjoncteur ne se fera pas voler sauf à l'époque de la flambée du cuivre :mrgreen: mais là c'était ErDF qui changeait.
Est ce que tu es assuré pour ton matos extérieur. Qui doit se composer de panneaux et peut être d'un groupe en cas de pépin, mauvaise météo?
Après je te parle d'un réseau edf, c'est pas pour tout le monde. Moi perso, j'ai une carte chez un lavomatic, un panneau qui se rentre, un groupe pour utiliser une machine de bricolage ou une bétonnière. Et du gaz.
Après j'envisage de passer au panneau sur le toit. Ce qui est dommage c'est que mon côté sud est celui de la terrasse et la vie. Et un panneau çà gâche un peu la vue.
Avatar de l’utilisateur
jack wood
Baron perché
Baron perché
 
Messages: 178
Enregistré le: Lun Juin 21, 2010 8:44 am
Localisation: Sud Ouest

Re: Indépendance énergétique, déconnectons nous !

Messagepar Flo50 » Lun Jan 23, 2017 8:10 am

Woaw, téléphone satellitaire dans une cabane, çà doit couter un max. Perso j'utilise une clé 3G car depuis deux ans on a cette mer.e, dont on ce serait passé. C'est Hollande qui voulait que tout la France soit en 3G. C'est pas encore le cas.
Avatar de l’utilisateur
Flo50
Baron perché
Baron perché
 
Messages: 60
Enregistré le: Lun Juil 23, 2012 2:05 pm

Re: Indépendance énergétique, déconnectons nous !

Messagepar friedrick » Lun Jan 23, 2017 10:26 am

jack wood a écrit:Salut Friedrick,

ok pour tous ce que tu dis. Cependant, tu m'as l'air d'être un poil ingénieur ou bien au courant. Ce qui n'est pas facile pour ceux qui galère dans les travaux d'une cabane et le budget. C'est un projet très développé. Donc souvent en autonomie, le but c'est la simplicité. Et faire tourner une machine à laver avec le frigo qui doit faire des glaçons dans une cabane dans les bois ou une ruine retapée, je pense que ton installation doit être couteuse et personnellement je reste songeur pour isoler ( le laisser dans un endroit peu surveillé) du matos comme çà.
C'est vrai qu'un câble qui rentre jusqu'à un disjoncteur ne se fera pas voler sauf à l'époque de la flambée du cuivre :mrgreen: mais là c'était ErDF qui changeait.
Est ce que tu es assuré pour ton matos extérieur. Qui doit se composer de panneaux et peut être d'un groupe en cas de pépin, mauvaise météo?
Après je te parle d'un réseau edf, c'est pas pour tout le monde. Moi perso, j'ai une carte chez un lavomatic, un panneau qui se rentre, un groupe pour utiliser une machine de bricolage ou une bétonnière. Et du gaz.
Après j'envisage de passer au panneau sur le toit. Ce qui est dommage c'est que mon côté sud est celui de la terrasse et la vie. Et un panneau çà gâche un peu la vue.


Je suis pas ingénieur :wink: mais lorsque l'on fait ce choix de vie, on expérimente on lit on apprend on pense, on défend ses idées etc.... Le but de cet appel à la déconnexion, est de montrer que nos systèmes autonomes peuvent être adaptés aux habitations de villages, de villes. Le but est de montrer comment se passer de réseau. Le mouvement n'est pas d'amener la technologie et tout son fatras de consommation dans nos cabanes ou la simplicité est le but recherché, mais de montrer que nos systèmes de vies, nos techniques notre art de vivre sont les techniques de fourniture énergétique de l'avenir.
Quand je vois un gars qui chauffe son eau sanitaire avec son compost je me dis bingo c'est génial ! quand on voit que dans les villes on hésite à composter parce-qu’on sait pas quoi faire de tout ces déchets verts, comment les traiter les valoriser.... je me dis qu'on devrait regarder d'un peu plus près ce que ce gars fait dans sa cabane dans les bois, parce que ce qu'il fait c'est génial, c'est l'avenir.

Notre maison à 1200m d'altitude est isolée des réseaux, des routes. En ce moment on marche 30min en raquette pour y accéder, on y vit été comme hiver ... c'est pour nous une sorte de laboratoire, nous sommes bien équipés, sans frigo à glaçons, sans frigo tout court ;) On à un Leyté (placard en pierre refroidi par une source) mais avec internet par satellite et pas téléphone satellitaire :lol: ça coute 29 euro par mois et c'est notre outil de travail. On a une machine à laver c'est notre seul luxe elle fonctionne à l'eau froide. On pourrait s'en passer c'est vrai, mais hormis l'énergie grise pour la fabriquer elle ne consomme que de l'énergie renouvelable et ses eaux sales fertilisent notre verger

Notre système autonome à un coup 3500 euros d'investissement mais quand on sait que notre "refuge" de montagne connecté au réseau électrique nous couterai 800 euros/an juste de consommation sans compter les frais de raccordement etc... le calcul de l'indépendance est vite fait !
Concernant la crainte de se faire voler .... je compte sur les ours de la vallée pour défendre nos panneaux solaires :lol:
friedrick
constructeur
constructeur
 
Messages: 19
Enregistré le: Sam Fév 13, 2016 5:14 pm

Re: Indépendance énergétique, déconnectons nous !

Messagepar jim » Mar Jan 24, 2017 6:31 am

Ok, 30min de marche, les panneaux sont bien gardés. :lol: Ça ressemble à l'Ariege ton coin. En gros, c'est quoi ton bilan installation pour 3500e: Nb de panneaux, nb de batterie, type sèche? , type de convertisseur, et quoi pour le Grid? C'est vrai que plus c'est connecté et plus çà me fait peur de scotcher sur l'ordi et ses bugs.
Et question épandage, ton optimisation pour les eaux grises?
Avatar de l’utilisateur
jim
Baron perché
Baron perché
 
Messages: 160
Enregistré le: Mar Mar 04, 2008 4:59 am
Localisation: Canada, Vancouver

Re: Indépendance énergétique, déconnectons nous !

Messagepar friedrick » Mar Jan 24, 2017 10:05 am

Salut,
Ça fait deux ans aujourd’hui que notre installation mixte de photovoltaïque et hydroélectrique est en fonctionnement. L’eau turbinée est celle du réseau d’adduction d’eau potable de la maison, qui provient d'une source en amont de la grange. Il n’est prélevé aucun surplus d’eau sur la source captée que celui qui alimente déjà notre habitation. L’eau traverse le Leyté notre « réfrigérateur », alimente la turbine hydroélectrique avant d’être restituée parfaitement propre au torrent. L’eau rempli donc trois fonctions essentielles : nous alimenter en eau potable, nous aider à conserver nos aliments au frais en refroidissant un placard Leyté et elle nous fournie de l’énergie électrique ceci avec zéro impact sur notre environnement tant en prélèvement qu’en restitution.

Voici une description simplifié de l’installation :

-1 turbine hydroélectrique de modèle Pelton de marque PowerSpout qui fonctionne sous 50m de hauteur de chute via une conduite de 40mm de diamètre intérieur, avec un rendement maximum de 450Wh avec 2 l/sec et en moyenne de 225Wh avec 1l/sec.
l’installation fonctionne 24h/24H pendant notre présence.
-2 panneaux solaires produisant 480Wh sous 24V pour maintenir les 2 batteries de 130A au gel sous 24V en pleine charge pendant notre absence, l’arrêt de la turbine, ou en période d’étiage de la source.

L’installation électrique de la maison est classique, en 220V via un onduleur pur sinus Victron Phoenix 24V/1200W .
La charge des batteries est régulée par 2 contrôleurs un solaire et un hydroélectrique, le surplus d'énergie électrique chauffe une résistance dans un ballon d'eau chaude. C'est notre smartgrid interne ;)

Le traitement des eaux grises se fait par géo-épuration deux tranchées de 4 m de long x 40cm profondeur remplies de BRF qui aboutissent aux pieds de nos pommiers.
Les toilettes sèches sont compostées.
friedrick
constructeur
constructeur
 
Messages: 19
Enregistré le: Sam Fév 13, 2016 5:14 pm

Re: Indépendance énergétique, déconnectons nous !

Messagepar Le castor » Sam Jan 28, 2017 4:29 pm

Salut tu aurais un petit crobard de ton instal de phyto épuration? 8)
Avatar de l’utilisateur
Le castor
robinson des bois
robinson des bois
 
Messages: 47
Enregistré le: Jeu Mar 31, 2016 6:51 am
Localisation: Cévennes

Re: Indépendance énergétique, déconnectons nous !

Messagepar friedrick » Sam Jan 28, 2017 6:10 pm

C'est un système d'assainissement par géo-épuration, c'est différent de la phyto-épuration.
P14 et 15 du guide de l'assainissement écologique sur le site de Pierreetterre http://www.pierreetterre.org/wp-content/uploads/2016/02/guide-ANC-2016-version-web.pdf tu trouveras deux exemples avec schéma.
bonne journée
friedrick
constructeur
constructeur
 
Messages: 19
Enregistré le: Sam Fév 13, 2016 5:14 pm

sortie pour eaux grises

Messagepar Le castor » Dim Jan 29, 2017 10:20 am

Merci c'est dense. Il faut que je penche dessus, mais j'ai pas tout pigé, il parle pas mal de résidus de toilettes sèches :?: Ca ca part en carré de compostage..
Je cherche une évacuation discrète qui sorte d'un mur depuis une descente d'évier de vaisselle et de douche, avec lavabo pour les ratounes. Bref je peux caler un regard en sortie et le top serait de partir sur un côté ( plate forme petite) pour aller mouiller discrètement une terrasse en "gazon". le tube rempli d'un produit qui filtre serait bien, après les eaux serait avec des résidus de nourriture... :wink:
Avatar de l’utilisateur
Le castor
robinson des bois
robinson des bois
 
Messages: 47
Enregistré le: Jeu Mar 31, 2016 6:51 am
Localisation: Cévennes

Re: Indépendance énergétique, déconnectons nous !

Messagepar friedrick » Dim Jan 29, 2017 7:48 pm

Le contenu des toilettes sèches est composté exact.
l'idéal pour toi serait au fond de ton regard de sortie une passoire (passoire pour les nouilles) tapissée de paille ou de tout ce qui ressemble à de la paille. l'eau doit se déverser dedans et ressortir en dessous puis s'évacuer via ton tuyau d'évacuation. Ceci va filtrer et retenir les graisses et les résidus d'aliments etc... Régulièrement avant qu'il se colmate tu jettes le contenu au compost et tu regarnis ton filtre de paille neuve.
Si ton terrain est perméable cad pas trop argileux, tu peux faire une petite tranchée de quelques mètres que tu remplie de brf comme expliqué dans le guide.
Les règles élémentaires :
- pas faire de rejet prés d'un cours d'eau ou d'eau qui pourrait s'infiltrer dans les nappes phréatiques
- surtout que des produits de nettoyage bio et biodégradables : vinaigre blanc, bicarbonate, savon noir. Shampoing et savon bio et aucun rejet de produit chimique, solvant, hydrocarbure etc...
Si tu respectes ceci l'eau que tu rejettera sera déjà "propre"
friedrick
constructeur
constructeur
 
Messages: 19
Enregistré le: Sam Fév 13, 2016 5:14 pm

Suivante

Retourner vers Vivre écologique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités