Le saviez-vous? (chauffage au bois)

Débats et conseils pour le respect de la nature. Méthodes écologiques pour la vie dans les bois sans trop impact sur l'environnement.

Modérateurs: Babs, CabanesRedac, Miguel

Le saviez-vous? (chauffage au bois)

Messagepar Nico04 » Lun Nov 22, 2010 5:14 pm

:idea: Un stère de bois qui pourrit naturellement dans la forêt dégage autant de CO2 qu'un stère de bois qui brûle dans votre poêle...
En chauffant au bois, vous nettoyez la forêt et minimisez les risques d'incendies et vous n'utilisez pas d'énergie fossile polluante.
A bon entendeur...
Avatar de l’utilisateur
Nico04
robinson des bois
robinson des bois
 
Messages: 35
Enregistré le: Dim Nov 21, 2010 12:08 pm

Messagepar grosminet » Mar Nov 23, 2010 9:22 am

houps !!
la faune forestière est composée à 90 % (environ) d'insectes. Et ces insectes ont besoin du bois mort pour vivre, se nourrir, s'abriter, se reproduire.
Il faut donc impérativement laisser du bois au sol en foret, et c'est ce que font tous les forestiers.
De plus, le droit de glanage du bois mort n'existe plus. Sans autorisation du propriétaire, ramasser du bois mort au sol est assimilé à du vol !
Et c'est strictement interdit dans toutes les forets gérées par l'ONF, pas besoin de demander.
A bon entendeur...
Avatar de l’utilisateur
grosminet
Baron perché
Baron perché
 
Messages: 137
Enregistré le: Lun Aoû 02, 2010 9:41 am
Localisation: France

Messagepar Nico04 » Mar Nov 23, 2010 3:14 pm

C'est très juste aussi. Il ne s'agit pas non plus de vider entièrement les sous-bois ni d'ailleurs de ramasser seulement le bois mort. C'est d'ailleurs souvent du bois mort sur pied qui est prélevé. L'ONF incite dans certaines régions à utiliser le bois de chauffage en octroyant des lots à bas prix afin d'éclaircir certaines forêts trop denses. Il est recommandé effectivement d'étaler les branches après abattage pour régénérer les sous bois et favoriser la vie de leurs habitants.
Avatar de l’utilisateur
Nico04
robinson des bois
robinson des bois
 
Messages: 35
Enregistré le: Dim Nov 21, 2010 12:08 pm

Messagepar grosminet » Mer Nov 24, 2010 8:48 am

oui, tout à fait d'accord, abattre et récupérer le bois mort sur pied est une nécessité que trop de propriétaires négligent.
Il est possible, si l'on habite a proximité et que l'on n'a pas mauvaise réputation, de négocier avec ces propriétaires de faire la coupe et le débardage, en échange de 50 % (ou plus) du bois mort abattu.
Avatar de l’utilisateur
grosminet
Baron perché
Baron perché
 
Messages: 137
Enregistré le: Lun Aoû 02, 2010 9:41 am
Localisation: France

Re: Le saviez-vous? (chauffage au bois)

Messagepar CabanesRedac » Mer Nov 24, 2010 10:32 am

Nico04 a écrit::idea: Un stère de bois qui pourrit naturellement dans la forêt dégage autant de CO2 qu'un stère de bois qui brûle dans votre poêle...
En chauffant au bois, vous nettoyez la forêt et minimisez les risques d'incendies et vous n'utilisez pas d'énergie fossile polluante.
A bon entendeur...


Ce fut dit dans nos pages. :mrgreen:

http://www.les-cabanes.com/autonomie.html#chauffage

Bon c'est pas pour faire le kéké, mais c'est juste une transition pour vous informer que Nathan nous a fait une chouette mise à jour, sur l'électricité, dans le chapitre juste en dessous. Remerciements.
Avatar de l’utilisateur
CabanesRedac
Site Admin
 
Messages: 847
Enregistré le: Lun Mai 28, 2007 9:27 am
Localisation: 12 et 974

Messagepar L'ermite » Ven Nov 26, 2010 3:40 pm

Les organismes dits "saproxyliques", qui assurent la décomposition du bois mort (insectes et champignons), "représentent entre un quart et un tiers de la biodiversité forestière." Leur rôle est indispensable à l'équilibre écologique de la forêt.

"Retirer les branches de la forêt entraine une réduction significative des habitats et des ressources pour les coléoptères saproxyliques. Les bois de grand diamètre ont eux un rôle crucial pour la biodiversité et doivent être conservés sur place au maximum. En l'état actuel de nos connaissances, il semble que le taux de branchages impossibles à ramasser (25 à 30%) soit suffisant pour assurer la survie des populations d'invertébrés saproxyliques."


Source: Congrès "Les rémanents en foresterie et agriculture - Les branches, matériau d'avenir", Lyon, 2007 (cf. chap. 12 à 14)

Conclusion pour le bois mort: indispensable de laisser les troncs morts se dégrader sur place, et possibilité d'un prélèvement raisonnable de branches.

Et remarque annexe: si on prélève du bois vivant pour le brûler SANS replanter à la place, le bilan carbone est exactement aussi négatif que pour le pétrole et le charbon! Le bilan carbone du chauffage au bois n'est neutre QUE si la forêt est renouvelée.

Autre problème: le prélèvement du bois exporte du système forestier des composants minéraux indispensables à son équilibre. Ça appauvrit la forêt. Il est judicieux d'envisager de "restituer" les cendres à la forêt, après usage du bois pour le chauffage. Ainsi, on n'aura, au final, sorti de la forêt que de l'eau (que l'on restitue à l'atmosphère par le séchage et la combustion) et de l'énergie (qui de toute façon venait du soleil)...
Modifié en dernier par L'ermite le Ven Nov 26, 2010 4:47 pm, modifié 2 fois.
L'ermite
constructeur
constructeur
 
Messages: 16
Enregistré le: Mar Nov 02, 2010 7:32 pm

Messagepar jim » Ven Nov 26, 2010 4:13 pm

Salut,
Est ce que les saproxyliques replantent...
Des fois les forets apprécient un peu d'entretien et la coupe de certains éléments. Bon c'est de bons éléments de réflexions en tous cas.
Avatar de l’utilisateur
jim
Baron perché
Baron perché
 
Messages: 157
Enregistré le: Mar Mar 04, 2008 4:59 am
Localisation: Canada, Vancouver

Messagepar L'ermite » Ven Nov 26, 2010 4:33 pm

@ Jim

Non, les insectes et les champignons ne replantent pas. Ce sont les arbres eux-mêmes, aidés par les écureuils, qui s'en chargent. ;-)

Sinon, il faut vraiment faire la différence entre la question du prélèvement du bois mort et celle du bois vivant. Pour le bois vivant, il faut replanter exactement ce que l'on prélève. Pour le bois mort, il faut juste ne pas être trop gourmand. :-)

Cela dit, en France tout du moins, y a pas le feu au lac: non seulement la forêt ne cesse de gagner en surface (pour mémoire, le moment de défrichage maximum du pays, ce fut... le 13e siècle. La forêt est en phase de reconquête constante depuis 7 siècles!), mais aussi la forêt est très "sous-exploitée" aujourd'hui: on ne prélève chaque année qu'à peine la moitié de son accroissement naturel. La forêt reste donc en croissance à la fois en surface et en densité. Bref, il y a de la réserve pour remplacer une -petite- partie du pétrole, du gaz et du charbon (mais certainement pas la totalité).
L'ermite
constructeur
constructeur
 
Messages: 16
Enregistré le: Mar Nov 02, 2010 7:32 pm

Messagepar jim » Ven Nov 26, 2010 5:25 pm

Jusqu'à il y quelques mois j'ai cru lire. Cette année a vue les zones vertes régresser en France pour la première fois; C'est du aux centres cciaux en partie...
Avatar de l’utilisateur
jim
Baron perché
Baron perché
 
Messages: 157
Enregistré le: Mar Mar 04, 2008 4:59 am
Localisation: Canada, Vancouver

Messagepar L'ermite » Ven Nov 26, 2010 8:05 pm

Ce sont seulement les zones agricoles qui reculent: elles sont prises "en sandwich" par les zones urbanisées et par la forêt, qui progressent toutes les deux. La ville "mange" des bonnes terres sur l'agriculture, dans les zones de plaine, et la forêt "reconquiert" des zones agricoles pauvres, qui ne sont plus exploitées, en montagne, notamment.
L'ermite
constructeur
constructeur
 
Messages: 16
Enregistré le: Mar Nov 02, 2010 7:32 pm

Suivante

Retourner vers Vivre écologique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité