Partage Conseils pour les prêts immobiliers. Gros problème avec le CREDIT MUTUEL

yann.b

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
10 Juin 2007
Messages
170
Points
20
Localité
France
Je vous transmets le problème que j’ai eu avec mon agence du crédit mutuel près de Montpellier. Un problème assez inouïe qui a failli me faire perdre notre projet immobilier en France: le fruit d’une recherche de deux ans avec des nombreux déplacements en avion.
On a contacté un courtier immobilier dans mon département d’outre mer au départ, et monté un dossier complet. Et celui-ci a contacté notamment ma banque professionnelle une agence crédit mutuel (très) prêt de Montpellier.
Cette banque a donc reçu le dossier du courtier immobilier (je pense que les courtiers doivent intervenir après votre tour de vos banquiers, mais bon) et vers la fin du mois de mai.
Début juin,
le directeur de l’agence mon conseiller pro, m’a contacté en me disant qu’il pouvait faire le dossier avec le courtier mais qu' en passant direct avec lui il fallait comprendre qu’on allait quand même économiser 2000 €+ un taux au petits oignons.
Et au premier abord je lui ai dit de continuer avec le courtier (respect du travail). En revenant à la charge, il m’a dit qu’il préférait quand même travailler en direct "si on ne faisait pas de projets et d’études ailleurs". Et il me faisait comprendre que le dossier était bon et que pour s’investir dedans ce n’était pas la peine que j’aille ailleurs, perte de temps pour lui etc...
Et j’ai préféré jouer la sécurité, on a dit ok.

Je suis revenu avec ma compagne en métropole fin juin et je me suis rendu à l’agence.
Le dossier était relativement lourd à la base avec des estimations de biens locatifs.
Hélas donc plus d’un mois après avoir confié le dossier à ce cher directeur, lors de notre passage à l’agence il nous a reçu et il nous a délégué à une conseillère qui nous a reçu et pris de haut sur son fauteuil et son quant à soi en nous disant" ici c’est moi qui prend les décisions pour les crédits". Et elle a ressorti le mail de notre courtière. Et elle nous annonce alors "qu’est-ce que nous dit cette dame?" : et elle interprète sans ses propres grilles les données établies, il y a plus d’un mois qui s'est écoulé et nous sommes à la veille des grandes vacances d’été. Le compromis est signé par le notaire.
Et nous repartons après des questions, des réponses... Dans cette agence du crédit mutuel où je suis client pour ma petite société depuis 2008, vu mon éloignement géographique je dispose d’un matelas et d’une trésorerie importante car on ne m’a jamais accordé de découvert, je sens que malgré l’exclusivité demandée on ne s'est pas occupé du dossier.
Le rapport est relativement hautain devant cette conseillère qui s’octroie le droit de vie ou de mort sur notre projet sans l'avoir déjà regardé.
Le samedi suivant, le 29 juin, je contacte le directeur de l’agence en lui demandant où en est la décision, il me dit qu’il y a pas de problème qu'il contacte donc que la conseillère le jour même et qui me donne une réponse.
Le mardi toujours pas de nouvelles j’envoie un mail au directeur et là: le gentil gendarme qui me demandait l’exclusivité me répond en méchant gendarme : "Madame X vous contactera". Ma compagne téléphone et apprend que cette conseillère clientèle va étudier le dossier le vendredi vu qu’elle sera à.... l’accueil et si elle en a le temps.
Le samedi 6 elle nous donne une réponse négative pour des éléments futiles comme un nombre de parts trop important, resatnt à vivre alors que certains éléments n'ont été demandés et le jour même le directeur part en vacances jusqu’à la fin du mois de juillet. On est cuit avec le compte à rebours post compromis.

Quatre jours auparavant, nous avions anticipé nous sommes aller démarcher toutes les banques en porte-à-porte. Et la galère de chercher un crédit immobilier en plein mois de juillet, avec une situation en outre mer avec la peur de l’échéance a commencé à nous gagner.
Nous avions aussi réservé en janvier une petite semaine de vacances avec toute la famille recomposée ce qui est difficile avec les autres parents et surtout sur des distances de plusieurs milliers de km. Les vacances sont plombées.

Pour terminer nous avons conclu l’affaire avec une petite agence dynamique Aveyronnaise du Crédit Agricole. En rapatriant nos comptes mais c'est de bonne guerre... Nous avons eu la réponse à la mi aout à la limite du délais du compromis... Ils ont proposé un taux le plus bas que nous ayons rencontré parmi les simulations. Concernant la BNP et la Banque Populaire ils demandaient beaucoup de garanties, beaucoup d’apport. Ce qui n'est pas intéressant vu des taux à 1-1.1% La BNP était une agence de Toulouse qui gérait le patrimoine des beaux parents...
Nous avons été reçu par le directeur de la populaire qui était plus intéressé par ma cabane et son terrain pour me la racheter que par notre dossier;o_O

La société générale avait une délégation qui gérait le tout mais pendant les vacances elle n’a pas voulu vraiment entendre. C'était très normé. Et directeur devait changer d'agence, donc nous en avons déduit qu'il s'en tapait... Nous avons du en général envoyer une, deux , trois fois les éléments car les conseillers partaient en vacances et les éléments n'étaient pas transmit. La poste avec la "maison de l'habitat" était assez sérieuse. Le crédit Lyonnais malgré la famille en temps que clients s'en fichait vraisemblablement.
Je tenais donc à relater cette expérience car c’est l’heure de faire des investissements en vue des taux immobiliers. Donc à méditer...
 
Dernière édition:

retrait

Robinson
Membre
Inscrit
8 Novembre 2018
Messages
44
Points
10
Localité
Lozère bientôt
C'est chaud ton problème avec le crédit mutuel. :eek:

Des gens parfois jaloux, qui ne veulent pas forcer et te mettent dans la m.rde en début de vacances. Après la galère de chercher de visiter de soualer les notaires qui ronflent. C'est sur que les clients ne sont pas mieux traités même je dirais qu'ils sont foutent que tu sois client ou pas. Les autres récupèrent du portefeuille car en haut ils ont des instructions.
C'est un bon exemple et je considère que c'est le moment de vivre sans économie en banque. 2000€+ 2000$ en cash et 4000€ en or et le reste en matos énergies, de travaux de culture, outils, réservoirs, engins électriques de locomotion, véhicules de collections, et armes de chasse bien sur et réserves en tout genre.
 

aîemama

Offgrid man
Communauté des cabanes
Inscrit
2 Juin 2007
Messages
57
Points
8
Localité
Bretagne
C'est une info. Quand c'est difficile, il faut voir toute les banques en effet et celle ou le directeur régional aura fait un mail"rentrez moi du credit immo!!!" Ce sera la bonne. mr Green
@yann.b , je serai devenu ouf devant ce type de crétins.
Mais c'est vrai que garder le pognon en banque c'est un pari... Retrait a raison. Je dirais de diversifier dans des petits lots immobiliers.
 
Haut