le dé-yourtage commence ! Soutien à Tom et Léa

CabanesRedac

Modérateur
Membre du personnel
Modérateur
Inscrit
28 Mai 2007
Messages
968
Points
25
Localité
12 et 974
Site web
www.les-cabanes.com
Un état des lieux: au coeur d'une France qui n'a pas su venir voir et gérer les différentes crises: énergétiques, industrielles, immobilières et financières, les gouvernements ne peuvent loger et fournir du travail à tous ces concitoyens.

Hors certains refusent le statut de parias et de SDF ou RMIstes. Alors à défaut de pouvoir investir dans les ruines de nos campagnes et les travaux comme pouvait le faire la génération précédente, une solution nous est parvenue du fin fond de l'Asie mineure: la Mongolie. Mais actuellement cet état, face à la mondialisation et à ses choix, incapable de gérer les situations de précarité met en application les options fournit par les textes existant et peut être...par les nouvelles lois loppsi.

C'est ce qui produit actuellement à Arrout,

Nous avions déjà transmis une information sur Arrout en décembre 2009, C'est la suite:
http://www.les-cabanes.com/vie-robinsons.html#Buzz
à Arrout, c’est un voisin de la yourte, fonctionnaire de la DDE, qui utilise ses relations et ses connaissances contre cette tente accusée de dénaturer (!) sa luxueuse villa.


Tom est travailleur acrobatique cordiste sur les hauts bâtiments et Léa maraichère avec un diplôme d'étude en agriculture bio,
ils sont installés sur un terrain privé autour d'un puit d'eau potable en se fournissant en énergie solaire. La friche est devenu un joli potager et la parcelle est entretenue. C'est l'échange fait avec le propriétaire du terrain depuis leur installation en 2007.
Leur choix d'habitat sera une yourte, pas celles qui viennent de Mongolie, ils respectent une éthique, un mot bien désuet de nos jours. Ils confectionnent le feutre à la filature de Belvès en Dordogne ; les perches de châtaignier sont locales ; un maître menuisier façonne le cercle de toit, pièce maîtresse.

Le travail sur le terrain est important: ils créent des terrasses et se félicitent d'un ne produire qu'un impact très faible sur la biodiversité.
On raconte que les orchidées repoussent sur leur sols.
De plus, comme nous le prônons régulièrement sur ce site, ils ont réussi une intégration au sein de la communauté de ce village.

Ils ont été condamnés devant le tribunal correctionnel de Foix suite à une plainte de la DDEA (A pour agriculture) pour défaut de permis de construire à la destruction de leur habitat et au paiement d'amendes et de pénalités: 600€ d'amende et 10€ par jour de pénalité et si l'appel confirmait ce jugement, il arrive que la condamnation soit plus sévère encore.
Depuis 2007, c'est un va et vient constant de bonnes nouvelles par la motion de la commune désaccord sur l'obligation de démontage de la yourte, en argumentant que bien d'autres sujets de préoccupation devraient s'avérer primordiaux, et déclare que les personnes résidant dans la yourte ne gênent en rien la commune et ses habitants, que ce type d'habitat n'altère pas le paysage, présente un bilan environnemental intéressant, n'est pas générateur d'exclusion, les occupants ayant une activité rémunérée et étant disposés à payer des taxes, ne présente pas de risques sanitaires.
Que le droit à une habitation modeste dans un contexte de prix du logement prohibitifs est une expression des libertés fondamentales.

Mais après un calme des interventions des représentants de l'état, c'est une reprise des attaques: un huissier délivre à Léa une convocation du procureur de la République au Tribunal de Grande Instance de Foix le 9 Février 2010, pour comparaitre en tant que prévenue, sous le motif allégué d'avoir exécuté des travaux en 2008 et utilisé le sol en méconnaissance des obligations imposées par le permis de construire.

Les actions de DAL et HALEM s'organisent, nous vous invitons à vous joindre à leurs pétitions et nous suivons ces informations avec le plus grand intérêts.
http://www.halemfrance.org/spip.php?article75#forum174
Article rédigé avec les sources des médias locaux, du site halem, du blog de Yurtao.
 

Julien

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
24 Mai 2010
Messages
138
Points
0
Localité
St Florent 18
Site web
www.les-cabanes.com
c'est malheureux quand même...

si j'ai bien compris :
- la propriétaire du terrain est d'accord
- la commune est d'accord
- le terrain n'est pas constructible.
- un voisin pas très malin

donc oui leur construction est illégal, sauf si :
- la yourte est considéré comme habitat nomade (bougé tout les 6 mois)
- modification du PLU de la commune pour rendre ce terrain constructible, très très difficile pour la commune pour plusieur raison :
- la modif du PLU coute chère et est long
- si le terrain devient constructible, le propriétaire voudra peut etre le récupérer pour le vendre
- grosse jalousie du voisinage

Situation pas très simple effectivement...

je rajouterais un mot concernant ceux qui défit les règles d'urbanismes et lois dont je fais parti, heureusement qu'il y a ces règles car sinon le paysage de notre france profonde ne serait déjà plus ce qu'il est, déja que beaucoup de chose sont autorisé pour dénaturaliser un village ou site,alors si la liberté serais total on aurais peut être déjà démonté la tour eiffel pour construire des cabane dans le fond de nos jardin.
 

yann.b

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
10 Juin 2007
Messages
170
Points
20
Localité
France
Tu as raison... mais de travers;
La tour c'était à une époque ou on picolait, on allait au bordel et dans les café concert. La France savait se marrer. Bref c'était la liberté et les bidonvilles étaient à Paris. C'était la ville lumière.

Une yourte est biodégradable et ce n'est pas une m....de en ciment ou en ferraille ou en alu.
 

Julien

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
24 Mai 2010
Messages
138
Points
0
Localité
St Florent 18
Site web
www.les-cabanes.com
salut..

je n'ai pas comparé une yourte avec une cabane en ferraille toute moche, je veux juste faire comprendre que si on (l'état français) autorise la construction d'une yourte sur un terrain non constructible, alors pourquoi on ferait chier le pauvre petit maraicher qui veux juste une cabane pour mettre son motoculteur dedans en zone non constructible, et ainsi de suite, jusqu'a touver des cabane faite de bric à brac autant au millieu du périph parisien, qu'en plein parce naturel, ou au sommet du mont blanc pendant qu'on y est....

après le matériaux de construction en lui même ne peut pas dérogé sur la constructibilité du terrain ou pas.
un terrain non constructible peut y etre car :
- il est peut etre dangereux (inondable, incendie, etc..), donc tout a fait louable comme raison
- réservé à l'agriculture, beaucoup moins louable comme raison surtout pour des petites parcelles
- zone naturelle, très très louable comme raison je trouve car même si ce n'est qu'une yourte faite de matériaux "bio", la présence de l'habitat humain a forcément des répercutions.
-sa peut aussi etre un terrain ou d'ancienne carrière existe, du remblais, terrain très argileux, etc.. là par contre c'est débile d'interdire une construction légère qui ne sollicite pas les caractéristique mécanique du sol.

De ce fait il serait bien de connaitre le motif de la non constructibilité du terrain, afin de savoir déjà si Léa et Tom ne ce sont pas mis en danger tout d'abord.

Et je ne suis pas du tout contre ce type d'habitat, c'est m^me quelque chose qui ne me déplairais pas... ;)
 

yullens

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
29 Décembre 2010
Messages
452
Points
20
Localité
63270
Site web
anhentgwenn.canalblog.com
on comprend bien julien,
mais en ce moment la répression est de mise ,
il ne faudrai pas déranger les bourgeois qui ne sont pas loin
le seul droit permis au revenus faibles c'est de fermer leurs gueules
malsaines sont ces situations où les conflits d'intérêts condamne le plus faible qui gênent les plus riches...
je connais cette situation pour l'avoir vécu ya 20ans ...
en plus nous connaissons tous l'esprit nauséabond de certains de nos dirigeant...
l'écart riches , désoeuvrés est de plus en plus important
une certaine résistance doit s'assurer sinon comment allons-nous finir !
courage à eux et crois moi s'ils ne dérangeaient pas on en parlerai pas
 

benfab68

Robinson
Communauté des cabanes
Inscrit
7 Mars 2010
Messages
27
Points
0
Localité
Alsace
Site web
benfab68.bricoblog.fr
Nous y voilà!

Et oui, nous y voilà! nous vivons à l'heure de la charnière, nous pourrons raconter à nos petits enfants, et je me le souhaite, nos arrières petits enfants: ON Y ETAIT! Nous abordons la crise qui va bouleverser la façon de vivre notre quotidien pour une meilleure symbiose avec notre environnement.
Il ne faut rien lâcher à cette administration dévoreuse de temps et d'argent, ce rouleau compresseur de consciences, osons!
Dans une certaine légalité bien-sur....mais osons la différence. Ne nous laissons pas écrabouiller avant d'avoir pu parler, les autres doivent savoir! Savoir qu'il est possible de Vivre différent ( et le V majuscule n'est pas une faute de frappe).
Le formatage tue! Sortir des sentiers battus dérange, bouleverse les bonnes consciences.
Construisons donc, cabanes, yourtes, que sais-je? Le mal se situe ailleurs, allumez votre poste de télévision, vous y verrez le gargarisme quotidien de la haine entretenue par ceux à qui on a donné le pouvoir pour nous museler par la peur! ( Pas mal et dire que j'ai pas encore pris mon apéro!!)
Bref, je suis totalement solidaire de tout ces êtres qui aurons osés l'impensable, le truc qui dérange, le machin qui fait que les gens se retournent sur eux.
Cabanaute, conseiller municipal, et déjà emmerdé par des biens pensant qui pensent ( les prétentieux!) que quand-même c'est bizarre de dormir dans une cabane à 6m de haut alors que j'ai une belle maison......
Tenez bon, les consciences changent, c'est en route, encore un peu de patiente!!
En tout cas le peu que j'en ai vu, cette yourte est de loin l'habitat qui sied le mieux à cet environnement!!
Bon courage.
 

yann.b

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
10 Juin 2007
Messages
170
Points
20
Localité
France
effectivement, ces actions contre les yourtes ont commencé avant ces nouvelles lois qui sont passés inaperçues dans l'opinion. Il est vrai que les textes sont passés plus discrètement que des discussions assez futiles, même sur France Inter. C'est pour dire.
Donc on va voir sur quel ressorts on va sautiller nous les yourteurs .
Et ma foi les jeunes sont énervés en ce moment mais contre des "dictateurs" et puis c'est pas chez nous, c'est chez les autres.
 

Maud

Baron perché
Communauté des cabanes
Inscrit
3 Juin 2008
Messages
57
Points
0
Localité
Alpes
Je souhaite du courage à Tom et léa
L'état est caché derrière une plainte d'un privé. Va t'il user de la Loppsi 2 Actuellement, je ne pense pas. Ils ont des moyens juridiques de régler des différents sans se mouiller. Ils ne vont pas se faire une mauvaise presse pour une yourte de 30 M2 à un an des élections,
Au pire ils pourraient instrumentaliser, royalement, ces petits chichis par un grand geste de compréhension devant ce jeunes Idéalistes.
 

narvic

Cabanaute
Communauté des cabanes
Inscrit
3 Février 2011
Messages
1
Points
0
Si je peux me permettre, Julien place ce débat sur un terrain intéressant...

Il n'est pas légitime, à mon avis, de nous empêcher de faire de simples cabanes.

Il est encore moins légitime d'empêcher de vivre des gens comme Tom et Léa, qui ont fait un choix de vie qui ne me semble poser de réel problème à personne: entretien du terrain en accord avec le propriétaire, développement d'une activité économique naturelle et durable, intégration à la population locale.

Mais il faut tout de même poser le problème, pas dans CE cas apparemment, mais c'est le cas ailleurs: faut-il encourager une "bidonvillisation" des campagnes, dans lesquelles on rejette des gens qui n'ont plus les moyens de vivre en ville et que l'on laisse se démerder comme ils peuvent?

Les arguments de simple sécurité (terrains inondables, risques d'incendie...), de salubrité publique et de protection de la nature (pollution des sols et de l'eau par assainissement défaillant, par exemple), de protection des sites ("mitage" rural avec une architecture éparpillée de mauvaise qualité), de protection des terres agricoles (c'est précieux, les terres cultivables!), tous ces arguments sont valables et légitimes, à mon avis...

On ne peut pas se cantonner à dénoncer en bloc, sans discernement, la politique de répression tous azimuts actuellement menée, sans répondre à ces problèmes concrets qui sont aussi posés...
 

grosminet

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
2 Août 2010
Messages
137
Points
0
Localité
France
narvic a dit:
faut-il encourager une "bidonvillisation" des campagnes, dans lesquelles ont rejette des gens qui n'ont plus les moyens de vivre en ville et que l'on laisse se démerder comme ils peuvent?

Les arguments de simple sécurité (terrains inondables, risques d'incendie...), de salubrité publique et de protection de la nature (pollution des sols et de l'eau par assainissement défaillant, par exemple), de protection des sites ("mitage" rural avec une architecture éparpillée de mauvaise qualité), de protection des terres agricoles (c'est précieux, les terres cultivables!), tous ces arguments sont valables et légitimes, à mon avis...

On ne peut pas se cantonner à dénoncer en bloc, sans discernement, la politique de répression tous azimuts actuellement menée, sans répondre à ces problèmes concrets qui sont aussi posés...
oui, tu as raison, ce qui revient à dire qu'il faut étudier au cas par cas.
Le problème provient du fait que n'importe quel abruti vivant dans du béton et balançant du R**ndup sur ses allées peut faire dégager les "pouilleux" qui lui déplaisent dans son voisinage...
 

niko

Robinson
Communauté des cabanes
Inscrit
13 Avril 2010
Messages
37
Points
0
je suis assez choqué par les discours comme celui de Julien qui nous disent "oui mais bon les règles d'urbanisme patin couffin... il faut garder nos beaux paysages... etc etc"

on laisse construire des zones industrielles ignobles, des bâtiments dégueulasses, des résidences horribles complètement murées... et on empêche de vivre tranquillement 2 personnes en yourte!!!

Déjà, avoir un toit sur la tête devrait à mon avis être un droit fondamental, bien au dessus de toutes les règles d'urbanisme. Ces mêmes règles qui au passage ont permis à des promoteurs privés de bétonner comme des gros dégueulasses certaines campagnes pour les remplir de logements sans âmes, hors de prix et à moitié vides.

Si encore les cabanes où yourtes avaient un impact écologique grave et irréversible, je pourrais comprendre leur interdiction. Mais c'est justement tout le contraire. Ces constructions sont ce qu'il y a de plus sain pour ne pas altérer "nos beaux paysages" à long terme. Mais l'état préfère autoriser des résidences touristiques, des tonnes d'acier et de béton qui seront là pour des siècles.

La "cabanisation" dérange aussi à mon avis car elle montre qu'avoir un toit sur la tête est en définitive quelque chose de très simple, à la portée de chaque individu. Ce dernier fini par se rendre compte qu'il devient absolument aberrant de faire des crédits sur 20 ou 30 ans pour vivre dans un appartement.
Interdire le phénomène de cabanisation c'est refuser de voir les problèmes de face. Si des gens ont fait ce choix, c'est que soit ces conditions de vie leur conviennent parfaitement, soit qu'ils n'ont vraiment pas les moyens de vivre autrement. Il y a des causes profondes que l'état ne résoudra pas en expulsant des personnes.
Vivre en cabane est un acte de désobéissance civile qui est tout sauf irresponsable.
 

CabanesRedac

Modérateur
Membre du personnel
Modérateur
Inscrit
28 Mai 2007
Messages
968
Points
25
Localité
12 et 974
Site web
www.les-cabanes.com
Un suivi de la proçédure

La finalité du procès de Tom et Léa devant la Cour d’appel de Toulouse est un enjeu saillant pour l'avenir: pour la première fois, une Cour d’Appel va être amenée à décider, dans un contexte juridique trouble , si une yourte est exemptée de permis de construire.
La solution qui sera apportée par la Cour d’Appel de Toulouse le 19 mai 2011 (date du délibéré) pourrait, à elle seule, constituer un signe encourageant pour des milliers de personnes ayant choisi de recourir à un tel habitat, mais une décision de justice ne vaut que pour la situation d’espèce qu’elle tranche. Il va s'en dire que des yourteurs ont déjà eu gain de cause mais un jugement en appel fait référence mais que chaque cas est quelque part différent.
 

maxmin

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
2 Juin 2007
Messages
352
Points
20
Localité
Nyons 26
Et bien on attends avec impatiente ce délibéré. Le mouvement "néo yourtage" devient de plus en plus important et contrairement aux 70s il risque de rester ancré surtout par la présence.... de la crise.

On ne peut plus dire J'en ai marre je retourne au boulot car du boulot il y en a pas!
 

yann.b

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
10 Juin 2007
Messages
170
Points
20
Localité
France
maxmin a dit:
Et bien on attends avec impatiente ce délibéré. Le mouvement "néo yourtage" devient de plus en plus important et contrairement aux 70s il risque de rester ancré surtout par la présence.... de la crise.

On ne peut plus dire J'en ai marre je retourne au boulot car du boulot il y en a pas!

Tiens j'écoutais ça ce matin sur inter. Et il me semble que c'était Smati qui disais que selon lui les baby boomers ayant profité des bonnes années avec l'inflation et tout, avait inventé le moyen de tout bloquer avec notamment la banque centrale européenne et le blocage de toute évolution et je rajouterais de créer la merde de société anxiogène pour bien nous verrouiller, alcool, vitesse, tabac, sida etc.. tout est manip pour nous conditionner à produire, consommer survivre et la fermer.
Donc voilà c'est cool, si on botte en touche et on se tire à la campagne,
Allez bon week end


Eloge du risque, éloge de la vitesse...
Avec Anne Dufourmantelle et Rafik Smati

Au secours, tout va trop vite !

En un clic, on fait le tour du monde, on travaille toujours plus, on se fait virer, on s’invente des amis virtuels, on divorce. On perd sa vie à la gagner.

Nous sommes devenus des malades du temps : overbookés, débordés, speedés, déprimés.

Je cours donc je suis mais où vais-je ?

Avec ce sentiment d’être toujours débordé dans cette vie en CDD.
 

Le castor

Baron perché
Communauté des cabanes
Inscrit
31 Mars 2016
Messages
81
Points
10
Localité
Cévennes
victoire de Tom et Léa

Je fais un complément d'info, ancien certes mais ils avaient gagné le procès...
"La Cour d’appel de Toulouse a relaxé ce jeune couple de maraîcher de l’Ariège. Ils étaient poursuivis pour avoir érigé et habité dans une tente traditionnelle d’Asie centrale sans permis de construire.


C’est une petite victoire pour Léa Lefèvre et Tom Laporte. Contrairement au jugement rendu en première instance, la Cour d’appel de Toulouse les a relaxés ce jeudi. Ils n’auront donc pas à payer 200 euros d’amende et peuvent surtout continuer à vivre dans leur yourte installée dans le village d’Arrout, en Ariège."
 
Haut