Partage Les lieux de survivalisme: Les milliardaires filent au pays de Hobbits et vous?

retrait

Robinson
Membre
Inscrit
8 Novembre 2018
Messages
44
Points
10
Localité
Lozère bientôt
Un petit sujet sur le survivalisme à l’étranger.

Cela défraie la chronique, mais on sait d’ores et déjà, que les nababs de la Silicon Valley et les milliardaires californien, investissent des terres lointaines pour envisager une survie en cas de gros soucis. La destination la plus prometteuse semble être la Nouvelle-Zélande.

Je m’y intéresse d’autant plus que depuis 20 ans je songe à y bâtir mon arrière base. Mais manque de moyens et avec un âge avancé (important pour l'immigration chez les Néo Zs), ce type de rêve n’est plus d’actualité pour moi.
Ce qui me fait plaisir, c’est que j’ai eu cette idée sûrement avant eux et ces milliardaires qui ont une certaine connaissance de l’actualité, ces spécialistes du Web ont certaines informations qui les font choisir une destination lointaine pour bâtir des lieux de survie survivalisme.

En effet je pense qu’ils veulent se mettre à l’écart de conflit mondialisée, ils veulent se mettre aussi en retrait des arrivages massifs que la plupart des experts envisagent lors des problèmes liés à la démographie, au réchauffement climatique, à la multiplication des conflits locaux.
Il va sans dire aussi que ce type d’endroit apporte un gage de sécurité sur des conflits plus globaux où les cibles seraient symboliquse comme les grandes capitales et les infrastructures nucléaires, militaires, industrielles.

Il semblerait aussi que le patron de Facebook ai choisi une île au large d’Hawaï. Il y aurait délogé les autochtones et aurait bâti une ferme en autonomie complète. Cette ensemble ferait à peu près 27 ha en production bio agricole et animale. Cela dit vu que maintenant il y a une concentration dans ces endroits des personnes qui seraient aussi à l’origine du chaos, il serait intéressant de débattre et savoir si ce type d’endroit devient aussi sûr que sur le papier.
En effet, si ils concentrent une grande partie de la matière grise capitaliste occidentale, on peut envisager qu’elle soit prise pour cible privilégiée des mouvements radicaux Des puissances adverses qui aurait les engins balistiques pour atteindre ses points.
Stratégiquement si ce sont des spécialistes des nouvelles technologies, on peut se douter qu’ils seront en même temps des targets pour mettre hors d’état de nuire ou en grande difficulté des états qui pourrait s’appuyer sur leur savoir leur méthode de stockage des données, et toutes les possibilités qu’ils auraient d’influer sur les suites des événements.
En France:
Alors, alors... On est en droit de se demander si nos petites campagnes ne serait pas plus intéressante en tant que havre de survie. On peut penser que cela serait complexe en cas de problème lié au nucléaire. En effet ce type de soucis à proximité sur quelques centaines de kilomètres des centrales nucléaires ou des points d’impact possible des premiers missiles. En dehors des problèmes liés donc à la radioactivité qui naviguerait dans l’atmosphère et qui retomberait forcément decrescendo sur la terre, il semblerait que les campagnes soit un point de recul assez intéressant.
Because tout le monde sait que a contrario des cités, les campagnes sont relativement désertes et dotés d’habitants qui possèdent souvent des armes destinées en premier lieu à la chasse mais par destination létale.En effet quand on connaît l’impact des fusils destinés à la chasse au sanglier, on tachera d’éviter de frapper à la porte des détenteurs de ce type d’engin. C'est un point de sécurisation mais aussi d'influence en cas de pénurie très hardcore.

Personnellement dans mon projet de cabane il me manquera sûrement des systèmes plus ou moins hermétiques mais tout cela peut s’envisager. Il est à noté que dans ce site il y a pas mal de sujets sur les cabanes des Hobbits (retour à la nouvelle zélande tiens donc:rolleyes:), ces cabanes qui sont enterrées et donc passibles de dotations d'un système de ruissellement et de protection des pluies contaminées. il semblerait que on puisse en tirer un système intéressant contre les radiations. En effet la probabilité d’avoir un bunker ou un abri qui soit atteint par une déflagration importante nucléaire ou conventionnelle, et très faible dans les campagnes françaises. Il suffit donc d’avoir des systèmes qui résiste à l’irradiation et aux retombées. Avec bien entendu tout le système d’information de météo, en autonomie et sûrement.... analogique.

Une petite astuce: je suis feignant et pour écrire ce long texte. Je me dicte une lettre et je me l'envoie. Un copié collé et voilà le roman un peu retouché. mr Green
 

Gouzou

Robinson
Communauté des cabanes
Inscrit
11 Juillet 2016
Messages
33
Points
10
Effectivement c'est pas mal.
Le forum permet d'intégrer une vidéo. Bravo. Cela dit tu vas chercher loin retrait. Tu as pet être raison mais depuisn la guerre froide on pense aux bunkers anti-atomique. Là, c'est à nouveau la mode?
 

Copper

Robinson
Communauté des cabanes
Inscrit
19 Septembre 2016
Messages
33
Points
8
Intéressant ton analyse retrait. Très cher l'immobilier en Nouvelle Zélande et une très grosse invasion des Chinois. Bref, difficile de trouver un endroit au top. C'est vrai que la campagne est un bon endroit surtout si on arrive à virer les pesticides. Je regarde les procès contre Bayer et espère.
Il faut en effet se prémunir des retombées radioactives. Sas de décontamination, double entrée avec réserve d'eau saine et jet. et nettoyage de combinaisons (cirés de marin par exemple) et filtrage de l'air ambiant et capsules d'iodes.
Donc une cabane ensevelie: yes. Mais des systèmes d'aération filtrés.
 

CabanesRedac

Modérateur
Membre du personnel
Modérateur
Inscrit
28 Mai 2007
Messages
968
Points
25
Localité
12 et 974
Site web
www.les-cabanes.com
Une petite astuce: je suis feignant et pour écrire ce long texte. Je me dicte une lettre et je me l'envoie. Un copié collé et voilà le roman un peu retouché.
C'est une bonne info. ;)
 

jim

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
4 Mars 2008
Messages
197
Points
20
Localité
Canada, Vancouver
Bon, j'ai pigé pour mettre des vidéos, il faut passer en BB code petit engrenage de la barre d'outils et coller le lien you tube.
Le côté américains avec les abris sous terrains. o_O

 

retrait

Robinson
Membre
Inscrit
8 Novembre 2018
Messages
44
Points
10
Localité
Lozère bientôt
Salut la communauté,
je réfléchissais au concept de cabane enterrée concernant le survivalisme. En fait, il s’agit avant tout de se protéger des retombées radioactives. La campagne est un refuge naturel en cas de conflit ou en cas de désordre civil. Il va sans dire qu’en cas de soucis, les gens viendraient à la campagne pour trouver de la nourriture d’une manière forcée et je pense qu'on pourra assister à des opérations de vol de bétail (sous fourrage et dans les fermes). Ca sera risqué pour les affamés.
Question cabane:
Il faut donc une cabane qui soit susceptible de stockage et de conservation des aliments. Dès lors où il y a une crise, il faut saler est conditionner de la viande car il faudra éviter d’acheter tout ce qui vient de l’extérieur pendant un long moment. En effet seuls les systèmes radio hertzien, fonctionneront et donneront des informations sur les passages radioactifs. La cabane dans ce cadre servira d’isoloir et de sas de décontamination. Il y a un livre très intéressant qui s’appelle "j’accuse" sur les retombées de Tchernobyl concernant les cancers, que ce soit pour la thyroïde mais sur les autres organes. Les chiffres sont effarants on se rappelle que la catastrophe a eu lieu en 1986 et les cancers au début des années 90 ans ont littéralement explosés notamment sur les régions du Jura qui sont cités en exemple pour avoir bénéficier d’un gros nuages.
Alors bien entendu on est en droit de se demander pourquoi il y a moins d’oiseaux et moins de spécimen de nos jours, après réflexion je ne pense pas que ce soit du aux retombées radioactives puisque sur la zone de la catastrophe de Tchernobyl il y a une recrudescence d’espèces animales très importante. Cela dit vu que l’on reçoit des retombées radioactives de toutes les explosions depuis 1945, on est en droit de se demander quelle est l’impact de Fukushima, des fuites de radio activité de sortie réacteur et bien sûr encore de la Biélorussie.
La cabane semi enterré sera conçu pour être hermétique aux poussières contaminés. C’est là l’essentiel c’est que l’isolation d’une maison complète devrait être plus complexe.
 

Gouzou

Robinson
Communauté des cabanes
Inscrit
11 Juillet 2016
Messages
33
Points
10
Bonnes réfléxions. Le côté technique réside en la filtration, car c'est une sortie et une sortie doit être anti-retombées. C'est à dire que l'aspiration devra être sous une cloche, chicane (vents) peut être béton et plomb. Cette cloche et son conduit, bien sur, qui sortiront de la cabane.
Et par dessous un bon filtre, et un lot de 3-4 filtres à cartouches rapidement changeables. Une porte hermétique avec une feuille de plomb c'est pas mal. C'est pas mon train. Mais la discu change et vue le nb de centrale en France. C'est pas con. :eek:
Après les trucs de survie, buschcraft et cie, je suis plus septique. Si tu es en ville tu es dans la mouise. Mais ici c'est pas le cas. Les gens sur ce forum pensent cabanes.;) Donc on situe l'action à la campagne.
Le but et je suis ok est de palier à un impact à plusieurs centaine de km, une ou deux centrales qui pètent. Donc un stage de 1 à 2 mois pour échapper au gros des nuages. Enfin je dis un à deux mois mais c'est au pif.
 
Dernière édition:

retrait

Robinson
Membre
Inscrit
8 Novembre 2018
Messages
44
Points
10
Localité
Lozère bientôt
Il y a un crobart essentiel pour çà à afficher dans ta cabane enterrée.
çà a l'air un peu indigeste mais après on s'y fait vite.
  • Le Becquerel (Bq) est l’unité de mesure de la radioactivité d’un corps. Elle caractérise le nombre de désintégrations spontanées de noyaux d’atomes instables qui s’y produit par seconde. Dans le corps humain, la radioactivité est naturellement de 120 Bq/kg.
  • Le Gray (Gy) est l’unité qui permet de mesurer la quantité de rayonnement absorbé par un corps exposé à de la radioactivité.
  • Le Sievert (Sv) est utilisé pour exprimer les effets biologiques des rayonnements ionisants sur la matière vivante. La réglementation française fixe le seuil de dose efficace maximale admissible pour une personne à 1 mSv/an au-delà de la radioactivité naturelle (en moyenne 2,4 mSv/an) en excluant les doses reçues en médecine (en moyenne 1,3 mSv/an).
  • Dans l’industrie nucléaire, le compteur Geiger est très souvent utilisé pour détecter les rayonnements bêta et gamma.
Il faut comprendre q'un tableau complet > un petit carré dans le suivant... On est dans les microns dans le meilleur des cas. Et il vaut mieux être dans le bleu, (on y est tous les jours que dans le rouge ou.... le jaune)
Une radio des dents envoie 5 fois plus qu'une radio du bras et 8 moins qu'un vol en Boing de 5-6 heures.. La mammographie représente 400 µSV ... 400 X une radio du bras contre 20 µSV pour une radio des poumons.

Tchernobyl: Environ 50 tonnes de gaz radioactif sont éjectés dans l'atmosphère, l'équivalent de 200 fois les retombées de Hiroshima et Nagasaki.
Donc il y a pire qu'une petite bombe atomique. Les bombes sont aussi plus puissantes de nos jours.


radiation-tableau.png
 
Dernière édition:

jim

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
4 Mars 2008
Messages
197
Points
20
Localité
Canada, Vancouver
Salut la communauté
bien ce dernier reportage sur la chasse aux abris en nouvelle Zélande. Il trouve à la fin des garage très bizarres, et surement des bunkers
Une chose qui est certaine concernant les bunkers (j'ai vécu au canada et là bas c'est un sujet tabou): c’est que les reportages sur les photos qui montrent les entrées en diagonales par des escaliers, sont une aberration.

Le problème en cas de soucis nucléaire est lié aux retombées. Au fameux nuages qui doivent être surveillés et de toute façon dans les 6 mois > un an après une catastrophe ou n’importe quel conflit, dans la mesure où tout l’arsenal n’a pas été utilisé, ainsi il y a deux choses à prendre en compte.
- c’est la radioactivité extérieure, les déplacements des nuages radioactifs, et donc mettre en œuvre de quoi se débarrasser de ce qui est retombées. Il faut donc envisager un abri non pas effectivement comme un bunker de la seconde guerre mondiale qui doit résister à des impacts de bombe, mais à un local qui soit protégé des survoler des images satellites,
- et surtout un local attenant à la cabane bunker qui est un sas de décontamination. C’est-à-dire qu’on peut schématiser que chaque sortie et entrée, devront se faire un peu comme dans un film de science-fiction si tu es dans l’espace sur une planète qui n’a pas les mêmes caractéristiques que la terre.

Le sas doit être étanche, double et en même temps contenir une douche qui permettra d’évacuer sur une combinaison ou au pire un ensemble de marins-pêcheurs à la Guy cotten, Les poussières radioactives. Sinon, il faut une combi par sortie et c'est pas gagné d'avoir çà. En fait il faut lutter constamment contre des poussières. Qui peuvent se loger bien sûr aussi dans le cou, dans des chaussures. Donc tout cela doit se faire à l’horizontal. Si vous ouvrez un sas vertical ou en diagonale, vous allez embarquer de la poussière beaucoup plus facilement que système beaucoup plus simple. C'est le B-A B, je présume.
 

Portos

Constructeur
Membre
Inscrit
27 Mai 2019
Messages
5
Points
5
Bonjour, La NZ paradis survivaliste? Pas si sûr effectivement... Déjà ce pays est sur le ceinture de feu avec des conséquences qui risquent d'être pyro-techniques. C'est sympa les BAD mais elles font aussi de vous des cibles, en premier lieu pour la milice chargée de vous protéger et dont la loyauté sera fluctuante en fonctions des événements. Vivre dans un bunker en vase clos pendant des semaines, au niveau psychologique je ne sais pas si beaucoup d'humains en sont capables. Quand aux retombées atomiques, centrales ou bombes. On peut parer dans une certaine mesure (jeûne pour les appariteurs réchappés de Tchernobyl ?) mais au-delà d'un certain niveau de radiation nucléaire, le vie vaut-elle le coup d'être vécu : "Les survivants se trouveront si désolés qu'ils envieront les morts ..." :confused:
 
  • Like
Réactions: jim

jim

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
4 Mars 2008
Messages
197
Points
20
Localité
Canada, Vancouver
Sur, l'avantage de survivre c'est que tu seras acteur quelques mois dans un film de SF sans te taper le cours Florent ou coucher avec la prod. mr Green
 

Portos

Constructeur
Membre
Inscrit
27 Mai 2019
Messages
5
Points
5
Sur, l'avantage de survivre c'est que tu seras acteur quelques mois dans un film de SF sans te taper le cours Florent ou coucher avec la prod. mr Green
J'aime les ambiance sexe et violence... :oops:
 

Le castor

Baron perché
Communauté des cabanes
Inscrit
31 Mars 2016
Messages
81
Points
10
Localité
Cévennes
Euh c'est Sean Connery, pas Harvey Weinstein. Quoique ce mec, il a toujours su se ficher dans des situations pas possibles. mais on s'éloigne de ce sujet très marrant.
 

arro

Constructeur
Membre
Inscrit
28 Septembre 2018
Messages
9
Points
3
une ile vers hawaï ? mais les iles ne sont pas en danger à cause de la montée des eaux ?
27ha ? et il va les entretenir tout seul aussi ?

Sérieusement , ces gens me font rire , ils se préparent au "pire" , sous condition que le pire soit un peu comme aujourd'hui en fait . Sans montée des eaux , sans catastrophe climatique (cyclone, tsunami) sans potentielle pénurie de pétrole etc ....

Ils se préparent mais à quoi ?
 

maxmin

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
2 Juin 2007
Messages
352
Points
20
Localité
Nyons 26
Hawaï? Déjà les eaux vont pas monter de 5 m Arro..
Perso, après analyse, je dirais qu'une île limite les flux, et pour çà, une île c'est top. Mais il faut une île autonome en nourriture.
Et pour çà, la Nouvelle Zélande sera dans le collimateur, mais Mada côte sud est ou ouest: non. Il faut être dans une zone tranquille (sure) aussi. La côte nord est sensible aux cyclones.
 

sapyran

Constructeur
Membre
Inscrit
4 Août 2018
Messages
17
Points
3
une ile vers hawaï ? mais les iles ne sont pas en danger à cause de la montée des eaux ?
27ha ? et il va les entretenir tout seul aussi ?

Sérieusement , ces gens me font rire , ils se préparent au "pire" , sous condition que le pire soit un peu comme aujourd'hui en fait . Sans montée des eaux , sans catastrophe climatique (cyclone, tsunami) sans potentielle pénurie de pétrole etc ....

Ils se préparent mais à quoi ?
ils se preparent , comme s'ils se pensaient comme immortels , tellement habitués à dominer , qu'ils voudraient rester les seuls " dominants " , mais pour dominer qui , quoi ? une planete qu'ils auront grandement contribué à devenir invivable , si bien qu'à la fin , leur bunker survivaliste deviendra un beau tombeau
 

Flo50

Baron perché
Communauté des cabanes
Inscrit
23 Juillet 2012
Messages
97
Points
10
Personne va ennuyer les Malgaches sur. Mais après être le dernier c'est marquer l'histoire de l'humanité non? Mais je ne pense pas qu'on arrive là.
 

jack wood

Membre d'honneur
Membre du personnel
Communauté des cabanes
Inscrit
21 Juin 2010
Messages
204
Points
20
Localité
Sud Ouest
Il y a en a qui pense être prêt pour quoique ce soit. Mais c'est comme s'ils se munissait d'un couvercle de poubelle contre une attaque nucléaire Mouarf. mr Green
 

retrait

Robinson
Membre
Inscrit
8 Novembre 2018
Messages
44
Points
10
Localité
Lozère bientôt
Ruffin sur France Inter je crois parlait que les riches en France, achetaient en Scandinavie et faisait apprendre le Suédois aux gamins. Après avoir tiré sur les salaires et recruté des personnels à "l’international", pour s'en mettre plein les poches, ils veulent quitter le navire. Le problème c'est que c'est pas tant pour amortir le réchauffement climatique, c'est que la main d'oeuvre pas chère importée commence à les faire flipper. C'est pas autre chose.
 
Dernière édition par un modérateur:
Haut