Accueil > Autonomie de la cabane, eau, électricité, chauffage, confort > Le chauffage et l’isolation

1er décembre 2005     dernière mise à jour : 12 septembre 2016     Miguel     3 messages etour rubrique Autonomie de la cabane, eau, électricité, chauffage, confort


Le chauffage et l’isolation

Nous sommes en présence du sujet le plus facile à traiter. Le chauffage pour la cabane c’est le poêle à bois. Il amène une chaleur douce et agréable. Dans les campagnes, comme à la ville ils sont faciles à trouver en bon état d’occasion ou neufs.

  1) Les poêles à bois

Neufs, les premiers budgets sont aux environs de 200€ pour les petits modèles, avec leur apparence de fût noir avec un remplissage par le dessus et leur grande capacité de chargement (prendre en compte la taille des bûches). Dans ces cas là, vous aurez la facilité d’utilisation, mais le spectacle du foyer ne sera pas présent.

Sur la photo ci dessous, on est en présence d’une installation très répandue mais pas très aux normes. Ce coude presque à l’horizontal accumule les suies et il convient de nettoyer très souvent ce conduit.

 poil premier prix
Un poêle à toutes épreuves. Simple et efficace

::poêle premier prix mais à grande capacité de buche Puis vous trouverez des modèles intermédiaires, type scandinaves ou classiques , modernes, avec un foyer vitré de forme rectangulaire ou demi cylindrique. Actuellement, ces modèles présentent les principaux systèmes qui améliorent le confort. De la vitre où un filet d’air chasse les dépôts de fumée aux fonctions doubles combustions, "turbos" qui améliorent le rendement. On trouve aussi différents réglages et la récupération de cendres est facilitée.

Néanmoins des différences existent et il s’agit d’une affaire de compromis. Aux alentours, des 6 à 7000 W (50 à 60 m² mais prévoir large ) , ils sont suffisants pour une cabane, mais souvent pêchent par les dimensions réduites de foyer qui n’autorisent que des petites longueurs de bûches. De plus, en utilisation domestique, ils sont, la plupart du temps, identifiés en tant que chauffages d’appoints.

Puis nous passons sur des modèles hauts de gammes souvent fabriqués en Scandinavie, mais aussi en France. Ces poêles sont réputés conçus pour de l’usage en continu , donc plus axés sur l’habitation principales.
Certains modèles sont dessinés par des designers, et les gammes peuvent dépasser des 12 KW et les 200 KG. Ces structures peuvent se parer d’un habillage en pierre qui amènerait la restitution de la chaleur la plus saine (ces affirmations sont prouvées par de savants calculs de longueurs d’ondes), assurément cela revient à un mode de chauffage ancestral voire préhistorique. Il faut comprendre que les humains ont vécu des centaines de milliers d’années blottis contre un foyer dans le périmètre minéral de la grotte.

Enfin, sachez que selon des études la combustion d’une bûche de bois dégage autant de CO2, que sa dégradation naturelle. Ceci en fait un moyen de chauffage relativement propre.

schéma de conduit:: : Le grand classique

  2) Conseils :

- Suivre les prescriptions surtout en matière de conduit et de passages de planchers. Souvent vous retrouverez ces infos sur des documentations fournisseurs disponibles chez votre marchand de matériaux. Vous pouvez aussi faire exécuter l’installation par un professionnel. Informez vous des réductions d’impôts lors de l’achat du poêle.

- Les conduits isolés en inox sont à mettre dès le premier étage et dans les combles. Il s’agit d’éviter une différence de température trop violente, dès la mise en marche, qui ferait condenser les suies et engendrerait des dépôts importants à l’intérieur du conduit.

- Les mezzanines et les escaliers sont des aspirateurs à chaleur, ce qui a pour effet de rendre des pièces très chaudes aux étages, ce qui est peu conseillé pour les chambres.

- Aménager une entrée d’air conséquente proche du poêle. Cela évitera que l’appareil aspire l’air qu’il réclame à travers les portes et les fenêtres de votre cabane et vous expose, vu que vous serez situé entre les cloisons et le poêle, à des courants très frais.

- Un bon moyen pour lutter contre un départ de feu est l’extincteur à eau pulvérisée+additifs efficaces contre les feux A (solides, bois, cartons, textiles naturels) et les feux B (liquides ou solides liquéfiables, hydrocarbures, ou matières synthétiques) .

- Équipez vous d’un bon détecteur de fumée. Monoxyde de carbone. C’est pas cher et c’est autonome en énergie.

 4) Isolation :

L’isolation va permettre de bien vivre les mois froids et les étés. Alors dans une cabane comment concilier les économies d’énergies et un aspect sympa et chaleureux, permet de maintenir une température homogène et agréable tout en économisant l’énergie.
L’isolation c’est d’abord les ouvertures et les fuites de liaison huisseries et bâti. Les cheminées, le toit.
 schéma de déperdition de chaleur:: : Un schéma à se remémorer.

Pour les cloisons bois, vous avez plusieurs solutions parmi lesquelles nous retiendrons :

-La laine de mouton que nous trouvons sous des formes, très faciles d’emploi. Il s’agit là de l’alternative aux laines minérales à un cout abordable. Entre 5 et 15 € le m2. Vous trouverez des rouleaux pour yourtes, fustes car c’est un très bon isolant pour le rondin.

Il y a des procédés de fabrication sans adjonction de composé chimique. Ce produit s’est très bien développé. Mika de notre page robinson a employé le système D en dépeçant des tas de matelas mais ce fut laborieux et d’une tenue pas fantastique. La laine, en outre, purgera l’humidité de l’atmosphère, si celle-ci est trop humide, et rejette l’humidité dans l’air, s’il est trop sec.

-Le liège : jouit d une très longue longévité. Il est recommandé pour sa résistance à l’humidité car il ne pourrit pas.
Demandez confirmation à un amateur de grands crus.
Il est résistant au feu et ne développe pas de logis à insectes ou rongeurs.
La couche de liège est très mince donc vous ne perdez pas de surface habitable et c’est important dans une cabane. De plus c’est le matériaux de l’acoustique.
Ce matériaux est issus d’écorçage, il est donc écologique. Par contre cette opération devant se réaliser tous les dix ans, c’est relativement onéreux : compter environ 30€ le m2. Mais il s’adapte à toutes les isolations.

Ces isolants devront se compléter assez souvent de recouvrement par une doublure de bois pour l’esthétique.

 3) Eau chaude :

pour les adeptes de l’eau chaude solaire, se reporter à la partie confort.






Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

séjourner en cabane les annonces de cabanes le forum de l'habitat alternatif en France

Rechercher une cabane