Accueil > Autonomie de la cabane, eau, électricité, chauffage, confort > Récupération des eaux de pluies

1er août 2016     dernière mise à jour : 12 septembre 2016     Les Cabanes     0 messages etour rubrique Autonomie de la cabane, eau, électricité, chauffage, confort


Récupération des eaux de pluies

Cas et mise en place de systèmes pour la récupération des eaux de pluies venant de la toiture de la cabane.

La récupération des eaux de pluies est le système le plus répandu en autonomie à la campagne ou dans les bois pour gérer cet élément fondamental du confort et des besoins en arrosages des végétaux autour des cabanes.

Nota : Le fut en chêne ci dessous est purement décoratif et il sert a recevoir de l’eau pour les travaux de maçonnerie.

récupération d'eau pluviale depuis le toit.

 1) La récupération de l’eau de pluie depuis le toit.

1-Présentation du système de la captation des eaux.

Plusieurs systèmes sont proposés et sur ce cas précis, il a été mis en place un système "à lèvre" qui sélectionne les eaux au plus près du tube de descente et laisse évacuer un gros flux puisque les lèvres sont plaquées autour du zinc pour optimiser les petites précipitations. Le vide central fait ainsi s’écouler les grosses arrivées et régule les arrivées depuis les plans de toitures importants.

Ce système à lèvre est un kit d’une somme modique comprise entre 30 et 40€
avec une scie cloche incluse dans le paquet et forcément adaptée au diamètre que va nécessiter l’introduction de la partie souple en forme de lèvre dans le tube de descente.

Nous avons mis en place ce système pour une utilisation modeste avec une cuve plastique de 320L.

embout de captation des eaux.

Il faut ainsi percer le tube de descente avec une perceuse montée avec la scie et introduire, difficilement, la partie interne (1) dans le zinc ou le plastique. Là, il s’agit d’une descente en diam. 80. Pour plus de "glisse", utiliser un peu de produit vaisselle. Vous pouvez aussi mettre un coup de lime à métaux pour prolonger la vie des caoutchouc en ébavurant des arrêtes de la coupe.

1- Ouverture et mise en place des lèvres dans le tube.

2- jonction avec le tuyau.

A l’extrémité, on trouve un robinet de type cylindre glissant (2) avec un orifice circulaire qui permet d’isoler la circulation ou la réduire. Vous pouvez tirer ce cylindre facilement et voir si le système est obstrué (en partie). Une flèche sur le couvercle indique dans quelle position est le trou par rapport à l’évacuation. Qui peut le plus...

2- Robinet et jonction avec le tuyau de descente.

 2) Les point négatifs du système :

-Les 3 ergots plastiques du collier (3) peuvent casser dès le début si on force dessus un peu trop, mais le plastique restant suffit a faire blocage mais 3 mains sont utiles alors car c’est un peu pénible de visser les 3 petits écrous de l’autre côté en maintenant le collier bien plaqué.
Avec le trou dans la descente, on espère que le fabriquant restera un moment sur la place et que l’on pourra se repayer le système quand le soleil aura cuit les tétons plastiques sous le collier.

-Le système a tendance à se boucher. Donc visitez régulièrement le système et mettez une crépine en entrée de tube de descente sur le chenaux.

crépine en entrée de tube de descente sur le chenaux

Surtout partez avec un gros diamètre 19mm type tuyau d’arrosage min. car nous avons essayé avec du Tricoflex alimentaire de plus faible diamètre et l’embout cuivre (4) ou plastique s’est directement bouché . Le diamètre de l’embout en toujours plus petit, çà se bouche rapidement, et comme on ne peut pas demander à une eau qui descend d’un toit d’être propre comme celle du robinet... Sur ce modèle le pas de vis et le diamètre sont des standards jardinage.

embout du système récupération eau pluie

L’inclinaison du tube de descente est aussi importante. Avec ce système, il est préférable que le tube soit un peu incliné dans une position bec verseur vers l’embout sinon vous risquez de louper une très grosse partie des précipitations. Les lèvres ne faisant pas le tour complet si le tube est incliné dans le sens inverse, les lèvres vont verser dans le tube et donc pas d’eau dans votre réservoir. Notre tube est vissé par 3 vis à tôle à la jonction au niveau du toit, (c’est pas très pro mais bon...) et non soudé. Çà peut aider...

 3)L’acheminement de l’eau.

Il a été choisi un tuyau relativement rigide. Pas de tuyau alimentaire armé (translucide et armé avec du fil polyester en résille) qui est plus cher et ne constitue pas une priorité car les eaux de pluies ne sont pas potables.
Par contre, il faut proscrire les premiers prix de type tuyaux -vert anglais- très souples qui plient rapidement et bloquent toute circulation.

Un filtre en ligne tel qu’il est en place sur la photo va réduire les déchets et le culot peut rapidement se dévisser pour procéder à un nettoyage. Moins les déchets seront déposés dans la cuve moins les boues seront présentes et par voie de conséquence les entretiens seront espacés.

filtre en ligne

A suivre..






Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

séjourner en cabane les annonces de cabanes le forum de l'habitat alternatif en France

Rechercher une cabane