Quoi de neuf ?

éco-lieux pour néo-vieux

LUCE

Constructeur
Communauté des cabanes
Inscrit
4 Septembre 2012
Messages
6
J'aime
0
Points
0
#1
Bonjour, :)

Je me jette, comme une bouteille à la mer…..(en verre) , bien sûr…. :oops:

Voilà, je représente une tranche d’âge particulière, à l’approche de la soixantaine, une classe sociale aussi, de personnes ayant cessé certaines compromissions avec le mode de vie moderne, mais cela ne suffit pas ….Nous aimerions vivre davantage en accord avec nos valeurs, nous sommes une génération particulière, nos parents sont, souvent, encore vivants, détenteurs du patrimoine familial ou « internés » contre « bons » soins dans des collectifs qui, en général, se paieront sur le patrimoine de ces personnes. Nous les voyons décliner, médicalisés à outrance, pour la plupart, dans l’absence de plaisir ...d’être….(encore) au monde…d’Etre.

Notre génération, du moins une partie de cette génération, souhaite vivre en évitant deux directions : la dépendance et la soumission aux caractères marchands de la vieillesse…

Exclus pour nombre d’entre nous, auto-exclus pour certains, du système socio-économique dirigé par le grand capital (actuel, quelque soit le gouvernement), nous souhaitons trouver un mode de vie basé sur la « simplicité volontaire » (sorte de décroissance réfléchie) qui nous permette de respecter de mieux en mieux la Nature, la responsabilité individuelle, le partage, et la mise en commun de savoir et savoir faire utiles au projet collectif localement et globalement par répercussions.

Je représente ici un point de vue partagé par un petit groupe, je suis à la recherche d’autres personnes dans le même type de profil : entre 55 et 75 ans (simple fourchette indicative), souhaitant cesser ou ayant cessé d’être « actif » au sens socio-économique (notamment salarié), ayant eu un chemin de vie conduisant à une remise en question du consumérisme et de l’économie de marché, ayant un besoin de renouer avec la nature sur un plan sensoriel et spirituel, ayant le goût du partage et de l’échange, mais le sens du travail sur soi et du détachement, vivant seul ou à deux … souhaitant VIVRE les jours qui viennent (éventuellement) et ne pas subir les choix de fin de vie, offerts actuellement, en cas de perte d’autonomie due au vieillissement.

Nous pourrions mutualiser nos ressources matérielles et envisager un village de zomes ou autres constructions de ce genre, autour de bâtiments collectifs, dans la nature, où nous pourrions produire des aliments ou davantage, pour notre consommation, et au-delà, si nécessaire, pour parvenir à une autosuffisance dans le cadre d’une vie simple, non compétitive, où travailler à son rythme pour le bien être d’une communauté.

Si la lecture de ce message ne vous parait pas si utopiste que cela, et que vous souhaitiez en parler ….

Je jette cette bouteille à la mer, si vous connaissez des réalisations similaires ou proches, si vous souhaitez, vous, pouvoir vivre quelque chose comme ça, si vous voulez en savoir davantage........ ou que je me sois mal exprimée….

Je reste persuadée que beaucoup ont, envie de cette phase de retour à l’essentiel, après avoir conjugué les verbes faire et avoir, pendant un demi-siècle, ils souhaitent prendre le temps d’ETRE ……. Difficile…. Au milieu des fausses lumières de la ville………
 

nathan

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
24 Février 2009
Messages
249
J'aime
7
Points
20
Localité
Paris et ailleurs
#2
Excellent, il faudrait quasiment un blog pour ralayer! Je n'ai pas l'âge mais c'est sympa même si les ronds ne sont pas là d'après ce que je comprends. A copier sur le facebook du site avec une image pour rameuter les révoltés. :D
 

LUCE

Constructeur
Communauté des cabanes
Inscrit
4 Septembre 2012
Messages
6
J'aime
0
Points
0
#3
Merci, Nathan, pour tes encouragements. :)

Oui, bien sûr cela paraît un peu ostracisant : l’ouverture du projet à une seule classe d’âge.
Cependant, « Ici et Maintenant » se soulève un problème lié :
au vieillissement de la population, (pas de jugement de valeur, c’est un état de faits) et
au « jeunisme » qui touche le marché de l’emploi (là aussi, pas de jugement, normal de donner priorité aux jeunes adultes comme acteurs socio-éco.)
A l’exception de la loi Aubry sur les 35 h, pas de mesures de partage des ressources humaines allant vers : « travaillons moins, plus nombreux, pour Tous vivre dans un Bien Etre et le Respect du Monde du Vivant »….certes, la formule est plus longue que « travailler plus pour gagner plus »……..
Il est difficile et inutile d’imposer un mode de vie idéologiquement, mais des personnes, qui auraient déjà fait le tour des faux plaisirs et des dangers du « consumérisme », pourraient adhérer à nos valeurs et nos rêves de « fin de course » (lente).
Nous ne sommes pas révoltés, juste en colère face à nous-mêmes et notre impuissance, passée, chronique. Nous sommes indignés, comme beaucoup, de la cupidité de quelque « élite » qui affame et crée des conflits à son seul profit (ils ont sans doute l’illusion d’être immortels !). À nos âges, nous savons que la seule personne que l’on peut changer c’est : soi-même. Nous cherchons des personnes avec ce chemin (le demi-siècle révolu) et avec des rêves réalistes et non nuisibles….
Pour les ronds, comme tu dis, il existe une forme d’économie qui reprend (espérons) de l’importance et qui tourne autour de l’autogestion coopérative.
Cela rejoint l’idée que l’écologie est : équilibre, que pour éviter le rôle de prédateur et/ou de parasite, il existe la position d’associé dans le Monde du Vivant.
Socialement, cela implique une démocratie appliquée sur un groupe humain de petite dimension où on peut espérer convaincre, faire adhérer, plutôt qu’interdire ou obliger qui, c’est bien connu, déresponsabilise.
Il y a aussi des institutions d’économie solidaire comme la Nef, mais il faut d’abord affiner le projet et sa viabilité avant de se tourner vers ces établissements.
Pour ce qui est du blog, j’y travaille, je suis plus réticente pour Facebook…
Enfin, je suis en admiration devant toutes les belles réalisations visibles sur ce site…. Bravo à cette jeunesse créative (qui « réenchante » ce monde)…. et douée concrètement.

PS : la notion de « tribu » familiale disparait aussi, de fait (évolution des mœurs), et on ne doit pas regretter cette forme (essentiellement patriarcale, basée sur le devoir et la tradition) qui a répondu à des nécessités, aujourd’hui dépassées, c’est une raison supplémentaire de penser à organiser la vie autour de groupes générationnels (de chemin accompli), ce qui permet de rester en « Amour inconditionnel avec nos descendants » quand les premiers signes d’affaiblissement apparaissent… S’organiser ne signifie pas : se couper du Monde. Pour ce qui nous concerne, ce serait Ëtre, encore plus, au Monde, en prendre le temps…. pour le temps qui reste… et l’exemplarité a ses conséquences « pédagogiques »…. Ce site m’a donné envie d’exprimer nos rêves et ce projet….Vos réalisations encouragent notre désir d’aboutissement….Notre exemple peut aussi susciter des comportements vers cette « simplicité volontaire » indispensable …..

Les phases suivantes du projet vont concerner : les choix les plus logiques économiques et écologiques… Traduire notre vision de l’Essentiel en : partenaires, fournisseurs, habitats, équipements…..à suivre…

PS2 : j’espère ne pas être la seule « lectrice » de plus de cinquante ans de ce superbe site… :D
 

epona

Constructeur
Communauté des cabanes
Inscrit
13 Juin 2012
Messages
11
J'aime
0
Points
0
#4
Non, tu n'es pas la seule lectrice de plus de 50 ans...
J'en ai 52, mon mari 53.... et on est en recherche de changement de vie....
Nous avons été voir quelques écolieu où il "reste des places"!! mais nous avons bien compris que ces groupes souhaitent des jeunes couples avec enfants!! nous ne rentrons plus dans les critères.....
Alors nous continuons à regarder et à chercher notre futur petit coin de vie, dans un lieu écologique, vivre en autonomie, alimentaire, énergétique... et si possible dans un projet avec d'autres pour pouvoir partager et mettre en commun nos biens et savoirs....
Pour l'instant notre premier pas a été de mettre notre maison en vente, car nous aussi nous sommes dans ce piège de "la maison".... et encore un peu de travail pour Jean Luc... en attendant la retraite... mais y arriverons nous?????

Nous sommes dans l'ouest de la France, nous avons regardé vers la Dordogne, Lot, Charente, nous aimerions aller en Bretagne...
En fait, c'est surtout les projets et les personnes qui nous intéressent plus que le lieu.... sauf qu'il nous faut de l'espace, de la nature, et des chemins de rando à foison....

Bonne journée
Sophie
 

jeanhd57

Cabanaute
Communauté des cabanes
Inscrit
10 Mars 2012
Messages
2
J'aime
0
Points
0
#5
Non vous n’êtes pas seule, je suis moi aussi a la recherche d'un lieu de vie proche de la Nature et dans le respect de l'Univers. J'ai 55 ans et toutes mes dents !!! ;-). Je suis également sur un chemin d'évolution VIBRATOIRE et ouvert à tout. Nous pourrions en discuter ?. Belle et Lumineuse journée a vous.
PS actuellement je vis en Vendée.
 

epona

Constructeur
Communauté des cabanes
Inscrit
13 Juin 2012
Messages
11
J'aime
0
Points
0
#7
Nous aussi vivons en Vendée.....
Limite Deux Sévres, dans le bocage....

On est nombreux à chercher une vie plus harmonieuse. Et ce serait si simple à faire......

Bonne journée
 

karine

Cabanaute
Communauté des cabanes
Inscrit
7 Septembre 2012
Messages
1
J'aime
0
Points
0
#8
bonjour luce
nous avons a nous deux 98 ans et sommes dans la meme demarche .Nous aimerions construire un lieu de partage ou reunir les bonnes volontes et acceder à l'autosuffisance afin de sortir au maximum de la norme imposee et du systeme financier qui nous broie. Nous habitons actuellement dans le calvados ,nous louons une maison avec des terres.Et toi luce dans quel endroit aimerais tu vivre?
nous c'est karine 46ans et Thierry 52 ans nous attendons de tes nouvelles.
 

epona

Constructeur
Communauté des cabanes
Inscrit
13 Juin 2012
Messages
11
J'aime
0
Points
0
#9
Bonsoir Karine et Thierry,

En fait, dés que l'on cherche un peu, on trouve beaucoup de gens qui ont envie de vivre la même chose...
J'ai reçu ce matin le dernier numéro de Kaizen, revue nouvelle pour changer le monde pas à pas... le thème pour ce numéro est l'économie... et cette lecture me conforte dans mes convictions et envies de vivre autrement...

Vous tous, vous souhaiteriez vivre où?
 

jeanhd57

Cabanaute
Communauté des cabanes
Inscrit
10 Mars 2012
Messages
2
J'aime
0
Points
0
#10
Vivre ou ? excellente question, je pense que le lieu en lui même n'a pas trop d'importance pourvu qu'il "VIBRE" mais le climat est a prendre en considération car (pour moi en tout cas) j'ai énormément besoin de SOLEIL. Donc je me vois plus dans la partie sud de la France. Et vous ?
 

Gerard

Constructeur
Communauté des cabanes
Inscrit
8 Août 2012
Messages
12
J'aime
0
Points
0
#11
+ 1
Aussi plutôt dans le sud pour le climat, moins de chauffage = moins de coût et d'effort, plus d'ensoleillement = plus de sortie; puis tout dépends d'où l'on est originaire et où l'on a de la famille et des amis.
Pour partager un écolieu, je cherche un terrain depuis pas mal de temps avec dessus soit une construction à réhabiliter et aménager soit avec une rivière ou avec une source dessus. Je parcours des annonces immobilières de vente tout les jours et il y a des choses intéressantes pour pas trop cher.
 

LUCE

Constructeur
Communauté des cabanes
Inscrit
4 Septembre 2012
Messages
6
J'aime
0
Points
0
#12
Salut à tous,

Je crois que oui, beaucoup de « valeurs », partagées sur ce site, sont communes à un grand nombre, c’est heureux, mais en même temps, malgré l’avancée de l’écologie, du développement des techniques de bien-être, de l’éclosion de l’expression de nouvelles aspirations plus spirituelles, etc.… cette petite population et chacun des individus qui la composent, ont souvent pour caractéristiques : l’introspection, le respect d’autrui, la non-compétitivité, et tout autre trait ayant rapport avec « Vivre et laisser vivre »….
Tout ça pour dire qu’on nous entend moins

l’avantage d’internet apparaît bien là.

C’est là que j’ai lu Pierre Rabhi, les Colibris, les sites comme Les Cabanes etc..

Le plus difficile est de sortir des cadres et des programmations de mode de réflexion
de ce que l’on pense être la majorité …. Mais des exemples de vies possibles « autrement » pourraient bien faire basculer des gens ….et la majorité

La question qui se dégage des derniers posts est : où ?

Je crois que chacun peut avoir des critères de paysages et/ou de météo favoris, je me demande juste si la question préalable n’est pas : comment ?
Je m’explique, si une des valeurs repose sur « la simplicité volontaire » le lieu peut être déterminé par des « conditions de facilitations » de ceux qui gèrent le territoire actuellement : les Mairies, en recevant un certain nombre de propositions (après les avoir sollicitées avec un dossier)
La décision du lieu se ferait en fonction de la facilité d’installation, de la mise à disposition, et des avantages (sources, pentes, etc.) tenant à la qualité du terrain et de son environnement. Il faudrait définir les grandes lignes du dossier avant de solliciter les Maires et enfin trier selon les critères définis dans le groupe … Mais ça avance, ça avance…
Et si ce « chemin » peut devenir utile à d’autres pour d’autres lieux…. On partage …. C’est le but…quelque part…mais bon..
Merci car vous m’aidez à structurer ma pensée pour les écrits à venir (dossiers Mairies) , pas toujours simple de faire passer par écrit ce qui est en gestation dans des têtes pour le moment.

o_O pendant que je rédigeais ce petit message, il y a eu d'autres posts mais je crois ne pas être trop décalée :oops:
 

epona

Constructeur
Communauté des cabanes
Inscrit
13 Juin 2012
Messages
11
J'aime
0
Points
0
#13
Bien sur, les personnes avec qui ont peut partager et vivre, le lieu sont primordiaux... mais c'est aussi difficile de choisir une région si on n'y a aucune attache...
Nous cherchons, mais nous avons aussi des chevaux, il nous faut de la terre agricole, de l'eau, des chemins de randonnées....
Luce, tu parlais de mairie. En fait, il y en a une qui attend un écolieu, le groupe est en cours de constitution, des choses avancent.
C'est en Dordogne, mais ce n'est pas facile à mettre en place, surtout tout ce qui est administratif, la propriété, SCI ou chacun son bien, etc..... Nous avons été voir le hameau d'Andral dans le Lot, et toute cette gestion est difficile, avant même d'avoir construit la première maison.....
Du coup, nous ne savons plus trop quoi penser, entre la réelle envie de construire autre chose, et la réalité de nos législations...
 

Didierené

Cabanaute
Communauté des cabanes
Inscrit
16 Novembre 2010
Messages
3
J'aime
0
Points
0
Localité
Provence
#14
Bonjour Luce,

Tout à fait d'accord avec ton message. Cependant je pense que ce projet devrait être ouvert aux autres tranches d'age, au risque de voir ces écos-lieux se transformer en éco-lieux de retraite.

J'ai le même type de projet et je ne dois pas être le seul, au vu des réponses qui arrivent. Si je suis attiré par ce type d'habitat en harmonie avec les éléments, la nature, le silence et les bienfaits qui en découlent ce n'est pas à cause d'une lubie passagère, un effet de mode. C'est un besoin vital, un ressenti qui se confirme. Engagé dans une démarche spirituelle, je ne dois pas le seul ici à sentir ces énergies qui arrivent.

Ya t 'il d'autres personnes sur ce forum qui ressentent ce besoin de se détacher du confort matériel ou autre aliénation pour se retrouver avec soi-même ?
 

satrala

Cabanaute
Communauté des cabanes
Inscrit
4 Novembre 2009
Messages
4
J'aime
0
Points
0
Localité
orne basse normandie
#15
bonjour
je vais avoir 53 ans apres demain ; LOL et j'ai déja passé des annonces dans ce style .

l'age est tres important ; rester dans la generation des 70- 80 . les plus jeunes nous regardent comme des momies de musées .

j'ai eu une dizaine de réponses , toutes interessées .

c'est tres difficile d'accorder tous le monde : dans mon cas , je ne souhaite pas aller dans le sud , et suis vegetarien ( tres fier de l'etre ) , je n'imagine donc pas voir tuer les poules ou les moutons de la maison .

je suis en basse normandie , là où il n'y a rien ni personne LOL .

je salue cette initiative .

bonne journée
 

Didierené

Cabanaute
Communauté des cabanes
Inscrit
16 Novembre 2010
Messages
3
J'aime
0
Points
0
Localité
Provence
#16
Bon anniversaire alors !

J'en ai 5 de plus, et pourtant j'ai gardé mes idéaux des années 70. Je ne suis donc pas conforme à la grande majorité des quinquas qui se contentent de suivre "l'autoroute" qu'on a tracé, balisé et sécurisé pour eux ! :D

Chacun devrait pouvoir développer son projet dans sa région respective ou choisir de se re-localiser s'il n'a pas d'attaches. La Basse Normandie aussi a du potentiel et n'est pas encore bétonnée comme la côte d'azur.

Bons projets à tous !


satrala a dit:
bonjour
je vais avoir 53 ans apres demain ; LOL et j'ai déja passé des annonces dans ce style .

l'age est tres important ; rester dans la generation des 70- 80 . les plus jeunes nous regardent comme des momies de musées .

j'ai eu une dizaine de réponses , toutes interessées .

c'est tres difficile d'accorder tous le monde : dans mon cas , je ne souhaite pas aller dans le sud , et suis vegetarien ( tres fier de l'etre ) , je n'imagine donc pas voir tuer les poules ou les moutons de la maison .

je suis en basse normandie , là où il n'y a rien ni personne LOL .

je salue cette initiative .

bonne journée
 

LUCE

Constructeur
Communauté des cabanes
Inscrit
4 Septembre 2012
Messages
6
J'aime
0
Points
0
#17
salut :D
je viens de faire de beaux "voyages" en parcourant un grand nombre de messages sur ce forum, sur divers thèmes.

j'ai notamment eu accès à des projets plus ou moins en lien avec mon idée. comme ceux de jean-la-houle et zedreamer72, entre autres. Cela m'a fait poser la question des préalables, et dune vie communautaire, car même si j'ai pensé à l'adhésion des membres à une charte du "vivre ensemble"....je suis un peu effrayée de lire "un règlement intérieur" (projetorgone, jean-la-houle) tout détaillé où les relations humaines semblent figées ... comprenez-moi, ce n'est pas une critique, mais cela me fait me poser beaucoup de questions... :eek:
je veux croire que nous puissions avancer en "harmonie" quand des personnes s'engagent sur une expérience de "simplicité volontaire", de détachement, de connexion avec l'essentiel .... si des personnes empruntent réellement ce chemin c'est qu'elles ont beaucoup avancé par rapport à leur responsabilité, leur "être" au Monde, ...la communauté qui se crée autour de personnes ayant fait un chemin les conduisant à être là pleinement ... je ne sais pas pourquoi.... mais il me semble qu'un règlement intérieur ne correspond pas à l'esprit...

voili, voilou, ce forum apprend beaucoup, ouvre les possibles (zedreamer72), permet des découvertes (maison en terre en sac)
:D merci, merci de soutenir notre réflexion....et même permet de renoncer à certaines choses comme dit plus haut : un travail détaillé me paraissant figer les rapports humains d'un groupe dans un règlement intérieur... ça me fait beaucoup progresser de toucher du doigt vos expériences..merci à tous.
 

epona

Constructeur
Communauté des cabanes
Inscrit
13 Juin 2012
Messages
11
J'aime
0
Points
0
#18
J'ai été regardé les projets que tu cites Luce, enfin, pour être honnête j'ai jeté un œil, parce que je n'ai pas pu tout lire, mais des choses intéressantes.

Pour répondre à ton interrogation sur un "règlement", bien sûr, l'idéal, c'est de ne rien avoir, faire confiance à l'autre, si il est là, c'est qu'il partage nos idées, plutôt nos valeurs, tolérance, respect, etc... mais l'homme est homme, et à moins de se connaître depuis très longtemps, il y a forcément des points de divergence, et c'est là que le règlement, les écrits, les chartes, permettent de réguler les conflits...
Et il existe de très bons moyens pacifiques pour organiser une vie de groupe, l'intelligence collective, la communication non violente, le travail sur le consensus, etc....
 

Bolivar

Cabanaute
Communauté des cabanes
Inscrit
20 Septembre 2012
Messages
2
J'aime
0
Points
0
#19
Bonjour,
Je viens de lire votre projet qui me parle +++.
J'ai 43 ans,je suis paraplégique depuis bientôt 4 ans mais vaillant un peu plus tous les jours.
Je suis propriétaire en Charente Limousine d'un terrain de 10 hectares ou les possibilités sont multiples,
Mon chemin de retour a la vie même assis est de retourner vivre au centre des 4 éléments sur ce terrain d'environ 6 hectares de prés et landes et de3 hectares de bois,un ruisseau,un source potable...de quoi y faire et se sentir bien...
Mon idée première était cet éco-lieux,lieux de conscience de l' "être" en nous,en tous dans ce grand tout.
C'est de pouvoir vivre en harmonie sur ce lieu et de mettre en place des activités de toutes sortes pour le bien de nos âmes,et de nos corps,musicothérapie,sophro,swet lodge,poterie,sculpture,chant,musique...etc bien sur,tout est possible...
Voilà,la mairie de ma commune sais cette envie de ma part de longue date,ils veulent des chiffres,un prévisionnel pour donner leur aval...mon chemin de reconstruction personnel est en très bonne voie,suis paraplégique,donc ma tête,mes bras sont opérationnels mais de ne plus être debout me limite grandement pour faire ou construire seul...
Voilà,j'ose lancer ce post comme un appel aux belles âmes pour faire vivre un beau lieu pour aller en paix vers ce nouveau monde,
un monde en conscience de l'être et moins dans l'avoir...
A bientôt de vous lire
Bolivar
 

epona

Constructeur
Communauté des cabanes
Inscrit
13 Juin 2012
Messages
11
J'aime
0
Points
0
#20
Bonjour Bolivar,

C'est avec intérêt que je lis ton message... Ton lieu a l'air de se prêter naturellement à la construction d'un éco-lieux..
J'espère que le projet va pouvoir se réaliser...
Pour notre part, nous aimerions vivre en harmonie avec la nature, avec un fil conducteur, "la sobriété heureuse" de Pierre Rabhi.
Un habitat très simple, yourte ou cabane, une autonomie énergétique, alimentaire.
Et un partage avec des personnes habitants le même endroit, mais en restant chacun avec son petit coin. Partage de savoir, aide, mutualisation des savoirs et biens....
Et bien sûr une ouverture sur l'extérieur, soit de type bénévolat, soit de manière plus professionnelle pour ceux qui le veulent, en ont les compétences et la possibilité. Je veux dire par extérieur soit en sortant du lieu, vente de légumes, artisanat, soit en proposant quelque chose sur place.....
Pour ma part je commence lundi une formation d'équicien, formation faite par la fédération handi cheval. L'équicien est un professionnel de la relation d'aide par la médiation avec le cheval qui s'adresse à toute personne en situation de handicap, physique, psychique, social.... A l'issue de cette formation (dans 14 mois), je compte bien proposer mes compétences soit dans des établissements ou centres équestres, soit m'installer avec mes chevaux sur mon lieu de vie... Et je pense que cette démarche s'inscrit aussi dans un éco lieu. L'accueil de personnes en situation de handicap, quel qu'il soit, est une richesse pour tous, et qu'un tel lieu ne peut être que source d'apaisement, de bien-être, de ressourcement.
L'association du cheval, de la nature, d'un potager, d'un verger, d'animaux (chèvres, chiens, volailles...) et de personnes ouvertes et accueillantes sont le début d'une reconstruction.

Nous sommes sur quelques autres projets en ce moment, nous cherchons, nous regardons, ....

Tu as une idée de ce que tu voudrais faire vraiment sur ton terrain? Un statut juridique particulier? Les logements? La structure? Le nombre de personnes? Les orientations???
Tu as déjà des contacts?

Bonne journée
 

Haut