Question Le repli vers les campagnes après les confinements

CabanesRedac

Modérateur
Membre du personnel
Modérateur
Membre vérifié
Inscrit
28 Mai 2007
Messages
1 010
Points
45
Localité
12 et 974
Site web
www.les-cabanes.com
Un sujet pour ce début d’année: Assistons nous à une nouvelle tendance suite aux différentes crises sanitaires et sociales en France? Et dans le monde, il y aurait il un retour sur des séjours de moyens termes en milieu rural et dans les petites villes.

Nous ouvrons ce débat en début d’année nous vous espérant que vous serez nombreux à y participer.;)

D’un point de vue des notaires, il semble que l’immobilier a fortement redécollé après le premier confinement et que les régions relativement calmes et autonomes ont récupéré un flux émanant des grosses cités.

Nous avons bien entendu dans nos colonnes: un article relatant un point de vue de la presse spécialisée qui d’un côté prévoit un ralentissement de l’immobilier en 2021 avec en parallèle des achats plus importants à la campagne.
Qu'en pensez vous?
 

yann.b

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
10 Juin 2007
Messages
185
Points
20
Localité
France
Je pense que nous sommes à une aube de certains changements, même si çà fait 2 décennies que je suis dans cette optique, là: terrain, cabanes etc. , Il y a des prises de conscience et des mutations.
 

Thomas

Robinson
Membre
Inscrit
12 Août 2019
Messages
27
Points
3
Puisqu'on me propose l'occasion d'exprimer mon point de vue, j'en profite.
De mon regard, je ne crois pas à un retour à la ruralité des français à moyen et long terme. Il s'agit, je pense, d'un effet de circonstances. Aujourd'hui les campagnes se meurent, les écoles y ferment, les services aussi. L'offre de logement y est en décalage avec la réalité des besoins tant en terme de prix des loyers que pour le coût d'y vivre. Vivant la ruralité, je sais ce que c'est de devoir prendre sa voiture et faire 10kms pour faire ses courses.
Par ailleurs, la tendance mondiale constatée c'est l'exode rural. Les investissements pour y attirer les habitants y sont pour quelque chose, le phénomène de gentrification des quartiers en est la preuve. Et les habitants les plus modestes se regroupent autour de la ceinture, parce que le mode de vie citadin, c'est tout ce qu'ils connaissent les bougres.
Depuis l'industrialisation de l'agriculture et le développement de la société de consommation, la campagne n'est plus adaptée à la vie des masses, pas d'emplois, pas de loisirs.
En revanche, je crois que des activités nouvelles vont être amenées à se développer en campagne et sont même déjà en plein essor, en effet avec les site de vente en ligne et plus précisément les transporteurs "du dernier kilomètre". Là, je pense que quelqu'un d'adroit et d'avisé pourrait sortir son épingle du jeu mais rien d'extraordinaire, il s'agit de s'aligner sur les nouvelles règles du marché.

Bref, ça n'est que mon point de vue, il est susceptible d'évoluer, je ne lis pas dans les boules de cristal. Merci de m'avoir donné l'occasion de m'exprimer.

Cordialement
 
  • Like
Réactions: jim

jim

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Membre vérifié
Inscrit
4 Mars 2008
Messages
204
Points
20
Localité
Canada, Vancouver
Réponse plus que correcte mais ambivalente. Oui, la campagne se vidait, mais qui va attirer la foule, les villes ou l'internet? Pour le deuxième, çà se fait partout. C'est moins couteux en dehors des villes, et on est a un tournant spécifique. L'ère de verseau, pour certains, un trauma évident que ces confinements. On va surement sur une époque plus virtuelle et toxicomane. Malheureusement. Mais on risque de voir se développer des vegans de l'informatique, etc...
 
Haut