Ma cabane

marlone66

Cabanaute
Membre
Inscrit
8 Septembre 2018
Messages
4
Points
1
Ma cabane

Ma cabane est mon crane, dans un rêve je vis
Idéal de vie, mais qu'est-ce-que "vie"
Simplicité, mère de perfection
Sensée, insensée, quelle est la direction ?

Dans cette cordée, le premier connait-il la bonne destination ?
Et le dernier serait-il démuni de toute opinion ?
Elle avant moi, elle après moi. La vie en mon instant, un point de vue trop petit.
Les lumières, cherchant matière à éclairer, se seraient-elles perdues dans l'Encyclopédie ?

Je me prends de haut, je me suis ainsi réduit
La pensée impacte ou change-t-elle le cours de nos vies ?
Plante en pot plastifiée,
Nos racines sont-elles, dans le pétrole enlisées ?

Tous courir pour être le premier,
Tous survivre quitte à être le dernier ?
Le manteau de la Terre, nous nous sommes partagé,
Vers des terrains de loisirs, tout doit-il dériver ?

J'ai vu et lu tellement d'hommes bons,
Profiter, n'est pas un but destiné à l'Homme quelle qu'en soit la raison.
Si tu lis je, penses tu à toi ?
Si j'écris tu, penses tu à moi ?

Rendre à la nature ce qui lui appartient
Dans son Univers qui depuis son début prépare ton prochain.
Ce qui est sien, le rend Saint.

Le "suicide" de nos petites envies,
Pour pouvoir avec lui,
Enfin participer sans fin.
 

Copper

Robinson
Communauté des cabanes
Inscrit
19 Septembre 2016
Messages
36
Points
8
waouh, pertinence et poésie: très beau poème. Felicitations.
 

jim

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
4 Mars 2008
Messages
201
Points
20
Localité
Canada, Vancouver
Salut Marlone
C'est vrai. Tout est dit.
Merci. ma cabane est mon crane. Pas de sous entendu à une cabane en bois. Si tant est que le bois est différent de l'os.
 

Flo50

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
23 Juillet 2012
Messages
109
Points
20
Bravo, c'est un très beau poeme dont on tente de décrypter les messages imbriqués les uns au autres.
 

marlone66

Cabanaute
Membre
Inscrit
8 Septembre 2018
Messages
4
Points
1
Merci pour vos messages.

J'ai écris ce texte comme un cadeau pour vous tous, comme une expérience pour ouvrir mon coeur.
Mais curieusement il comble mon égo. La bonne action désinteressée est une rechérche passionnante.

C'est bien ça, des têtes de bois, des Pinnochio qui nous mentons à nous même. Tous une version de la réalité.
C'est bien çà, on tente de démêler les noeuds de sentiments serrés depuis notre enfance, nous emmêlons tellement
les choses qu'une fois adulte il est dificile de retrouver le sentiment d'origine. Je me demande où sont parti
les copains, parfois même les inconnus avec lesquels je construisais des cabanes dans les terrains vagues et les
bois en colo... Peut-être que c'est moi qui est déserté.

Nous avons une cabane commune, un endroit où nous ouvrons nos yeux et nos consciences dans un même rêve. Cette
cabane a été nommée Terre par nos ancêtres.

Ma réalité est imbibée d'un rêve où l'on me dit viens, tu est arrivé, ici tu vivras, ici tu pourras nourrire
ta famille, ici tu riras et si tu pleures, ça ne pourra être que de joie.

Je ne trouve pas cette personne. C'est finalement peut-être moi. Je vois mes semblables comme une multitude de
reflets de moi même.

Cette bonne action désintéréssée est peut-être atteignable par nous dans un ensemble pour eux.

Je ne vous oublirais jamais, ni les gens que je ne connais pas car je ne peux m'oublier moi.

Qui veut jouer avec nous?
 
Haut