Question Un débat intéressant sur la solitude

Le castor

Baron perché
Communauté des cabanes
Inscrit
31 Mars 2016
Messages
83
Points
10
Localité
Cévennes
Une vidéo intéressant sur l'ennui et une réponse à Ernesto 2.0 qui fait une petite apologie de la solitude, peut être sans l'avoir testé longtemps.
 

Ghislain87

Baron perché
Communauté des cabanes
Membre vérifié
Inscrit
3 Octobre 2016
Messages
51
Points
8
C'est un peu le dilemme. On est sur un pied d'égalité et souvent sans lien. Chacun veut profiter du temps à venir et construire ou poursuivre à deux c'est compliqué. Les femmes aiment plus bouger que les hommes. Ceux ci ont souvent déjà bougé plus tôt. Pas évident tout çà mais dans les campagnes, rester isolé, pour 10 gars qui peuvent supporter, 1 à 2 femme le peut aussi. C'est pas des stats c'est une intime conviction. L'idéal peut être est de faire 7 mois stables et 3 mois en vadrouille. Ou vivre à plusieurs. C'est une piste.
 

tout-en-bois

Constructeur
Membre
Inscrit
30 Décembre 2020
Messages
8
Points
1
Bonjour,
Merci pour cette vidéo très intéressante ! de toute façon à partir du moment où on veut vivre isolé c'est qu'on aime la solitude, non ?
 

jim

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Membre vérifié
Inscrit
4 Mars 2008
Messages
204
Points
20
Localité
Canada, Vancouver
Bonne question, on a parfois besoin d'un changement mais l'isolement crée aussi la solitude.
 

miranda

Baron perché
Communauté des cabanes
Inscrit
22 Septembre 2015
Messages
81
Points
10
ceux qui vivent leur solitude depuis l enfance sont souvent de grands observateurs et des penseurs aussi . c est dans leur gêne je crois .
et un jour ou l autre ils organisent leur solitude car c est un besoin profond de contemplation dans le calme , sans " pollution extérieure "
six mois par an c'est pas mal avant de retourner dans le monde .
 

yann.b

Membre d'honneur
Communauté des cabanes
Inscrit
10 Juin 2007
Messages
185
Points
20
Localité
France
De bonnes réponses @miranda C'est bien de tester la solitude par petits bouts et aussi de ne pas sombrer dans une facilité avec des béquilles tel que la fume, l'alcool. Combler le vide par des béquilles est un signe de solitude mal vécu et une activité sociale est prioritaire.
Vivre dans sa cabane, c'est un rêve d'absolu, mais si on est pas actif, curieux, ingénieux et méditatif, c'est mort.
 
Haut