Partage BAD définition: Base Autonome Durable Echange projets et réalisations

jpll

Constructeur
Membre
Inscrit
4 Septembre 2018
Messages
10
Points
1
Bonjour à tous, j'ai lu vos commentaires et je dois dire bravo pour la qualité de vos échanges. Je ne participe pas bcp mais cette fois ci, je vais rajouter mon témoignage. Je suis un vieux bonhomme , j'ai lu Mallevil et Robert Merle depuis les années 75, et j'ai été marin "tourdumondiste" pendant 20 ans. C'est à dire que l'idée d'être autonome et résiliant fait partie de mon ADN. Quand j'ai cessé de naviguer en 2001, j'ai , avec mon épouse, acheté ds le sud ouest une ferme avec un peu plus de 4ha de terre que nous avons rendu vraiment autonome. Solaire, puits, rivière, bois, étang, fruitiers, atelier tout équipé, jardin potager en perma culture, une sérieuse connaissance des plantes sauvages comestibles et médicinales, apiculture, permis de chasse et ce qui va avec etc, etc. J'ai rêvé de cette structure dans une dynamique d'éco hameau. Plusieurs tentatives de rencontres m'ont laissé sur ma faim. Je suis plutôt pragmatique et fonceur et je rencontrais plutôt des doux rêveurs ( pas de connotation jugeante de ma part). Donc, et je reviens enfin au fil de vos réflexions. A mon sens, il ne fallait pas attendre pour créer ce qui pour moi était un havre de paix autonome et qui se dit maintenant BAD. Nous avons énormément bossé pendant 16 ans. Mes amis et ma famille, bien que bienveillant nous prenaient qd même pour des originaux. Moi, j'ai tjrs eu à l'esprit que, en cas d'effondrement, nous ne pourrions préserver la ferme bien longtemps contre des prédateurs. Le mot d'ordre général à la famille et aux amis était.; " si un jour, c'est compliqué pour vous, vous rappliquez à la ferme. (rayon de 25 km pour les personnes concernées). Et puis covid 19 fait son apparition avec une belle manipulation terrorisante en prime et d'un seul coup, mes amis font un potager, me disent que j'ai bien de la chance "d'être prêt" etc... Bien entendu, ce confinement n'a rien changé à notre mode de vie, mais il semble avoir validé chez bcp l'idée de ne plus vivre en assisté. Je souhaite que de nombreux éco hameaux se créent. Si vous avez des idées qd à la méthode, je vous lirai avec plaisir. Bien cordialement. JP
 

Pilou

Constructeur
Membre
Inscrit
7 Juillet 2019
Messages
9
Points
3
Bonjour JP,

Je suis également un ancien marin, ce qui confirme que la fréquentation de l'océan développe une perception particulière du monde qui nous entoure et conduit à la prise de décisions qu’un terrien a du mal à comprendre.
Tout le monde n’a pas hérité du château fort de Malvil et ses 55 ha, mais je reste persuadé qu’en cas de délitement de la société thermo-industrielle que nous avons construite (déclin, effondrement, je laisse cela aux collapsologues et survivalistes), l'avenir pourrait bien se trouver dans quelque chose qui ressemblerait à la ferme fortifiée historique, à l’écart des grandes voies de circulation, ou au petit hameau ou village dont l'histoire a façonné l’implantation et l’aptitude à protéger ses habitants. Je connais nombre de ces villages, en Cévennes, Aveyron, Ardèche, Provence, souvent perchés, et qui ont conservé leur enceinte historique.
Alors soit on habite déjà un endroit viable qu’il faut aménager pour le rendre défendable ( et là les fortifications ne sont pas forcement indispensables, il suffit d'étudier le terrain) , soit on cherche un endroit défendable qu'il faudra aménager ex nihilo, la forme extrême pouvant être ce gars qui a racheté et aménage un fort Vauban complètement submergé par la végétation.
Pourquoi défendable? Et bien l'homme ne va pas changer , il restera un loup quand la faim ou l'envie le tenaille. Cela renvoi au "Pourquoi la violence", un petit pdf à rechercher sur Facebook.
Dans les nombreuses définitions de l'effondrement , apparaît partout la disparition des services vitaux encadrés par la loi. Lorsque disparaîtront les forces de l'ordre officielles, surgiront des bandes de pillards, c'est historique et l’éloignement des centres urbains importants peut jouer favorablement. En réponse apparaîtront des milices villageoises. Alors, dans une ferme isolée, il faudra être assez nombreux pour pouvoir se défendre ou être prêt à se réfugier dans le village voisin…..
Je rappelle ici le scénario de Richard Heinberg, écrit en 2010 :
« - L’ensemble du système économico-financier se nourrit de la croissance.
- La croissance n’est obtenue que par l’endettement des banques puis, à partir de 2008 , des Etats.
- L’économie mondiale croule sous des montagnes de dettes et d’obligations non recouvrables. Les banques centrales sont obligées de recourir à de nouveaux renflouements pour éviter l’effondrement.
- Faute de recettes fiscales, les gouvernements font des coupes drastiques dans les budgets des collectivités et de l’Etat.
- Les contraintes économiques et probablement démographiques seront sources d’agitation sociale.
- Les Gouvernements adopteront des mesures toujours plus répressives.
- Restrictions et mouvements sociaux trouveront les immigrés comme boucs émissaires.
- La situation continue à se dégrader plusieurs années avec des mesures visant à retarder l’effondrement , comme la nationalisation des secteurs sensibles de l’économie et des mesures d’austérité qui ne font que contracter encore davantage l’économie.
- L’interventionnisme des Etats s’accompagne d’une augmentation des dépenses militaires, sous prétexte d’accès aux ressources. L’armée constitue souvent le dernier recours face aux désordres nationaux.
- Le changement de dirigeants ne fait pas revenir la croissance.
- A un certain moment, les valeurs mobilières et immobilières sombreront pour de bon et de nombreuses banques et entreprises fermeront leurs portes.
- Les systèmes financiers et monétaires ne fonctionneront plus.
????????
- Une nouvelle économie émergera des décombres, avec un bond en arrière de 100 ou 150 ans.»

Quant aux survivalistes, ils se focalisent plus sur la période critique de l’effondrement, avec l’hypothèse d’un tempo accéléré virant au catastrophisme. «Deux ruptures majeures:
- La chute du réseau électrique, car il entraîne celui de l’eau, de l’évacuation des eaux usées, du gaz, des télécommunications, d’Internet, de la distribution de l’essence…. (lire Black-out)
- L’effondrement des services de maintien de l’ordre, car alors: pillages à grande échelle, incendies, violence, panique, évacuation des centres urbains, perte du contrôle par l’Etat, apparition des mafias (lire Orlov), chaos général, famine, nettoyage ethnique, crise sanitaire, épidémies, Rush sur les campagnes et migration générale. Forte baisse de la population par famines, maladies, affrontements.
Retour à l’ordre par épuisement et élimination physique des bandes de pillards et regroupement autour des noyaux qui se seront organisés localement (fermes, villages, vallées, ….). Reconstruction d’une société sur un modèle local. »

Bon, là on n’est plus dans les cabanes et ça va être l’heure de l’apéro déconfiné….
Bien cordialement
Pilou
 

jpll

Constructeur
Membre
Inscrit
4 Septembre 2018
Messages
10
Points
1
Bonjour Pilou,
Et bien je dois dire que je ne regrette pas d'avoir posté mon modeste témoignage. En effet, après avoir lu et rencontré plusieurs leaders dans la sphère "militaro-survivaliste" ou "écolo-survivaliste", je n'avais pas trouvé d'analyses correspondant à mes intuitions.
Trop d'aspiration à la violence chez certains, voir de subtiles effluves de paranoïa naissante, d'aspiration à l'accélération de l'effondrement pour pouvoir se tester. Chez d'autres, une négation forcenée des exactions potentiels de l'homme aux abois. Une bienveillance naïve désarmante. Egalement, une grande difficulté à nommer les choses comme elles sont. Il y a très peu d'endroit ou l'on puisse dire librement comment on voit l'organisation ds sa BAD ou son éco hameau sans être catégorisé. Personnellement, même si je pense que la violence sera inévitable et qu'il faut avoir de quoi se défendre, je ne le souhaite absolument pas. Je considère un fusil comme une clef à molette. C'est un outil de la ferme comme les autres. Et je suis d'autant plus à l'aise avec ça que j'ai été attaqué 2 fois pendant le tour du monde . Le fusil à éloigné les voleurs (cote d'Ivoire et golf de guinée). Cela n'a pas généré chez moi de sentiments de haine malgré une légère blessure. Ils sont reparti bredouille et vivant. A chacun son boulot. Donc oui, une fois l'idée acquise de l'autonomie alimentaire, il faut pouvoir protéger la ferme.
N'ayant pas à ce jour rencontré personnes en mesure de s'investir réellement dans notre projet, j'ai donc, avec mon épouse, préparé l'outil, intégralement. Je compte sur la famille, les voisins, les amis pour réaliser à un moment donné qu'ils seront bien plus à l'aise en intégrant notre plan plutot que d'improviser au dernier moment leur résilience. C'est une solution par défaut, mais je dois dire que je n'avais pas prévu que le covid19 me donnerait un coup de main pour valider mes options aux yeux de mes amis/famille.
Nous avons un clin d'oeil réccurrant ici. En bon forgerons, nous avons deux fers au feu. Comme mon épouse est très branché énergie cosmique, physique quantique, force de l'intention ,4em dimension etc.. pendant qu'elle souhaite ardemment ramener les hommes à plus de sagesse par la prière collective, je prépare le terrain de façon pragmatique et matérielle. LOL
Voila, je vais manger.
Bien cordialement.
JP
 

retrait

Robinson
Membre
Inscrit
8 Novembre 2018
Messages
44
Points
10
Localité
Lozère bientôt
Oui c’est bien bravo c’est des bonnes discussions et de bonnes réflexions.
Il y a une discussion ici qui m’a fait réfléchir quand même et le faite de se trouver en confinement, est une nouvelle parade dont on avait jamais parlé c’est vrai. Les personnes qui ont étudiées les scénarios d’effondrements n’ont pas pris en compte que l’État peut par la peur bien entendu confiner les gens chez eux et avoir le monopole de l’extérieur.
Je rejoins cette théorie et il va de soi que la flexibilité créée par les réflexes des personnes pourront mettre cette expérience au service de cas beaucoup plus divers et voir ponctuels.
En ce sens les hameaux et les fermes fortifiés, soit intellectuellement intéressantes pour les gens qui les possèdent, mais je crains que cela ne soit pas forcément une solution dans un monde où tout est en mouvement, et tout est sous surveillance. Qui surveillance des états dit aussi surveillance des autres groupes.
On se rappelle que certaines batailles ont été gagnées grâce a la mobilité des groupes, parmi les dernières en date étant par exemple: Les pick-up au Tchad.
D’eux-mêmes maintenant les dispositifs de surveillance sont relativement élaborés et très mobiles. Je ne fais pas de dessin.
Il est fort probable que en cas d’effondrement bien entendu il y aura des zones très protégées. Dans les endroits où les armes sont présentes. Mais d’un autre côté beaucoup de gens sont en liaisons notamment avec les campagnes, et il est fort possible que ces lieux soit auto protégés mais aussi protégé de l’extérieur pour conserver des marchés parallèles. Ces marchés seront, en cas de gros problèmes des manières de faire de l’argent.
Et l’argent étant toujours le nerf, j’ai tendance à y croire.
En tout cas les propriétés autonomes, seront toujours un très bon système quoi qu’il arrive, d’un petit problème au médian. En cas de très grosse crise, je pense qu’il faudra savoir esquiver. Sauf si on a rien à perdre. Et pour le reste des options, cela reste bien entendu très intéressant surtout en cas de soucis financiers. Je parle même de la moindre perte de revenus. Et il va sans dire que tout cela est réalisable tant que la santé est là. À vous lire.
 

CabanesRedac

Modérateur
Membre du personnel
Modérateur
Inscrit
28 Mai 2007
Messages
968
Points
25
Localité
12 et 974
Site web
www.les-cabanes.com
MODERATION:

Bonjour pour continuer sur les le thème vaste de ce sujet, j'ai redirigé les discussions passionnées suivants celle ci dessus (sur les anciens marins passés à la vie dans les bois) sur la partie 'L'auberge des robinsons'. Cette partie de forum est plus appropriée aux discussions libres et sans forcément trait au sujet des cabanes et des habitats alter.
Le sujet est Navigateurs et repli dans les bois.
Rendez sur place pour les adeptes de ce sujet, celui de la BAD continue ici. Même si l'autre traitre aussi des BAD quelque part.
 
Haut