Habitat Alternatif
Hobbit
mobile
earthship-container
nomades
roots

Habiter autrement, l’habitat insolite.

28 avril 2010 8 septembre 2019 Rédaction des cabanes 173 vues Pas de message

Nous présentons depuis 2008 ces constructions hors normes et illégales et qui sont devenues parfois des monuments.

La construction: Un »diktat » Français

Point de cabanes ici mais il s’agit de montrer d’autres possibilités, d’ouvrir grands les champs créatifs et techniques.

Il est, en avant propos, important de souligner au préalable que ces types de constructions ne sont pas réalisables avec un permis en France. Les normes de constructions sont très strictes et, comme l’explique Véronique Willemin architecte et -auteur du livre maisons vivantes-, nous possédons l’administration la plus stricte après l’Inde pour l’habitat notamment au niveau des chartes départementales. Ceci n’est ni une question de couleur politique, ni une question d’époque. Il serait possible pourtant de créer quelques zones franches pour de beaux projets individuels.

En conséquence, cet état de fait a crée un désintérêt des Français pour l’architecture et nombre de professionnels sont partis exercer à l’étranger, en Suisse, en Allemagne et en Asie. Comme nous le soulignons sur le site, les auto-constructeurs en France seront montrés du doigt et pourtant nos chers et beaux villages s’entourent de plus en plus de cubes douteux, dupliqués, en crépis machines roses, la sempiternelle arcade de section carrée et les menuiseries PVC ou aluminium blanches tellement pratique avec les télécommandes… La « sinistrose » architecturale n’est pas de mise, par contre, pour les bâtiments publics, les ouvrages d’arts, les mannes financières classiques en somme.

La maison Unal & les maisons organiques.

Dans les seventies, la maisons Unal en Ardèche fut construite sur des plans Haüsermann, architectes pionniers du voile béton, sur un terrain sans eau ni électricité et ce pendant plusieurs décennies. A l’image de celle d’Antti Lovag, ces organismes de béton ont reçu le label patrimoine national alors qu’elles sont issues de constructions sauvages dans nos campagnes. Voilà rien que pour vos yeux.

En 2016, cette maison était mise à prix chez Sotheby’s 10,6 millions de $. Un jackpot pour une construction sans  permis

 

Maison Unal

Maison Unal / Haüsermann-Costy

Maison Antti Lovac

Maison Antti Lovac

Le voile béton: un solution pour des cabanes de hobbits?

La vague béton des 70s.

Les constructions que vous pouvez visualiser ci dessus font partie des techniques du voile béton.

Ces procédés furent en vogue à partir des années 60 dans l’auto-construction et l’unité amateur pour les voiliers de plaisance.

Nous traitons de ce sujet dans le cadre de solutions éventuelles dans l’auto-construction. Difficile de trouver des cabanes en béton en dehors des plaques de ciments préfabriquées qui servait à ériger des mazets à la va-vite.

Cela dit, nous occultons le débat momentanément sur l’empreinte écologique de ce type de construction afin d’ouvrir en grand le champ des possibles. Certaines solutions partielles comme les alcôves, les passerelles intérieures toute en courbes, les ouvertures en forme pourront vous interpeller.

Dans les styles Earth sheltered comme les annoncent les Anglo-saxons, on trouve des formes futuristes et parfois organiques. Ce terme est souvent associé aux maisons en étroite liaison avec la terre. Ces constructions seront pratiquées jusqu’au début des années 80. Les noms des chefs de file seront Lovag, Untal, Chanéac, Maneval et les époux Haüsermann entre autres. Ils réaliseront des maisons particulières, des écoles, des hôtels et restaurants .

 

Häuserman house

Häuserman house

Les formes sont des alternatives aux angles à 90° et on peut s’autoriser tous les rêves d’alcôves futuristes, d’igloos multi-pliants, de refuges à hublots, d’habitats dédiés à la contemplation, des cabanes en ateliers de création. Un tas de concepts dont nous nous sommes relativement éloignés depuis les seventies, poussés par l’efficacité toujours requise par une société en crise. 

 

Livre Pratique du voile béton

Livre Pratique du voile béton

Techniques de constructions du voile béton

Ces techniques sont avant tout à mettre sous le compte de méthodologies rigoureuses mais pas forcément complexes.

On va démarrer sur une étude de radier. Le radier, en architecture est une base ou une plate-forme stable sur laquelle reposent d’autres éléments pour renforcer les constructions dans des zones que l’on considérerait à risque pour de simples fondations. Il est important de bien jauger les contraintes du milieu.

Il y aura 4 étapes pour le radier:

  • Le terrassement: un travail rigoureux car irréversible
  • La pose de lits isolants: Certains utilisaient des remblais de débris de tuiles ,ou de matériaux similaires
  • Le ferraillage: Isolation avec un film et pose de deux niveaux de nappes de treillis soudés calées sur les hauteurs choisis. C’est parasismique et cette base servira aux départ des ferraillages de Ø 10 mm des cloisons
  • Le coulage du béton: Plus ou moins liquide selon la trame via un camion malaxeur

Concernant la construction des parois:

Les parois auront des épaisseurs de bétons allant jusqu’à 70 mm, les ferraillages naissant tous les 25 cm en moyenne du radier seront repris par des méridiens découlant d’un mat central. Arceaux et triangularisation au final apporteront les points de rigidité et surtout empêcheront les ensembles de vriller.

 

Exemple voile de béton

Exemple voile de béton

Puis interviendra la pose des parallèles pour un maillage de 25 cm et enfin agrafage d’un grillage à mailles serrés pour recevoir une couche de mortier projeté, ou glissé entre un deuxième grillage garni sur un autre ferraillage de Ø 6. Ces données sont purement indicatives afin de résumer grossièrement les étapes.

Earth house, maison de campagne par Pete rVetsch

 Earth house by Peter Vetsch

Earth house by Peter Vetsch

Cette photo est très représentative d’une technique bien maitrisée, rapide et pouvant déboucher sur toutes les formes imaginables.

Peter Vetsch est l’un des architecte le plus connu dans ce domaine. Nous vous invitons à parcourir son site en cliquant sur l’image ci dessous :

Peter Vetsch

Peter Vetsch©

La forme organique a souvent été plébiscité pour ses côtés harmonisant au quotidien et également, sur un point de vue technique, pour une résistance aux phénomènes naturels tels que les tremblements de terre.

Dans les années 70, de nombreux constructeurs amateurs de voiliers, souvent groupés sous l’association « Unité Amateur » ont utilisé la technique du « ferro-ciment » pour construire, à moindre cout et en compagnie de copains, leurs propres bateaux et la plupart naviguent encore. Les anecdotes de comptoirs rapportent qu’une fois le grillage en place, un gros week-end entre potes (assez nombreux) suffisait à faire naître une coque pontée de 11 mètres. Cela laisse rêveur. On doit reconnaitre que le fini et la résistance du bâti résident dans la qualification et l’approche coordonnée des travailleurs pendant la phase de coulée car il s’agit de recouvrir le squelette d’un mortier impeccable… en temps et en heure.

Voir sur ce site les possibles adaptations Hobbits.

Le site dédié à Lovag :

Earth shelters et Earthship

L’Earthship est une construction originale pour réduire les pertes de chaleur, maintenir facilement une température constante de l’air à l’intérieur et surtout pour les Earthship récupérer la grande partie des matériaux de construction: Pneumatiques, bouteilles, tout est bon pour les amateurs des Earthships.

L’Earth shelter a de nombreux adeptes aux USA notamment et parmi les défenseurs de l’architecture solaire passive et durable. Cependant ce type de bâti est jugé non conventionnel par les architectes. Ces méthodes ont atteint un point culminant pendant la première crise pétrolière en 1973, cela emboîtait le pas aux mouvements de retours à la terre.

 

earthship.com

earthship.com©

 

Les avantages techniques sont liés à l’inertie thermique de la terre. En raison sa forte densité , le changement de température de la terre se produit lentement. Ceci est connu sous le nom de «décalage thermique. »

Souvent enterrés ou semi enterrés les problèmes techniques résident dans les infiltrations d’eau qui se produisent autour des zones où les couches d’étanchéités ont été perturbées. Les évents et les conduits sortant de la toiture peuvent causer des problèmes spécifiques en raison de la possibilité de mouvement.

Les dalles préfabriquées en béton peuvent avoir une variation de 1 à 2 cm ou plus, lorsque la terre est mise en place. Si les conduits sont maintenus sans possibilité de jeux au cours de cette variation, le résultat est généralement l’échec de l’imperméabilisation. Pour éviter ce problème, les évents peuvent être placés sur les côtés de l’édifice (en plus du toit) ou bien des segments distincts de canalisations ou tuyaux peuvent être installés: Un petit dans un plus grand. Les soucis d’infiltration d’eau, de condensation et la qualité d’un air confiné peuvent tous être surmontés grâce à l’étanchéité et la ventilation.

Les hogans Navajos

Le système du hogan Najavo ou est intéressant dans la mesure où l’on emploie des techniques de terres pour réaliser des bâtis. Il s’agit d’une construction, à la base, très ressemblante à la yourte. Les techniques de gestion de la structure se rejoignent.

 

hogan Najavo

hogan Najavo

On retrouve ce genre d’habitat dans les versions du premier film de la Guerre des Étoiles, l’actuel volet 6. Ici les décors se trouvent en Tunisie. Dans ce film, on est agréablement surpris de trouver un habitat semi-enterré assez réaliste et surement efficace dans la mesure ou on appréhende un climat très chaud.

La Guerre des Étoiles, volet 6

Habitat semi-enterré sur Tatooine / La Guerre des Étoiles, volet 6

Les zomes et les dômes

Vous souhaitez une auto-construction « vibratoire »…

Le concept du dôme en tant structure à part entière, nous viendrait de l’initiative d’astronomes Allemands, de Walter Bauersfeld et de son travail sur l’élaboration et la construction d’un planétarium Galiléen pour la société Zeiss dont il fut le directeur à Iéna en Allemagne entre les deux guerres.

Richard Buckminster Fuller plus tard revendique la coupole géodésique comme la structure la plus pratique pour l’avenir avec des brevet dès 1957, suivi, entre autres, de sa structure de 76 mètres du pavillon des États-Unis à l’exposition de Montréal en 1967.

La contre culture des années 60 aux USA va booster les dérivés des dômes chez les auto-constructeurs outre Atlantique. Puis cet engouement va retomber par rapports aux soucis techniques, de durabilité, de pollution de ce type de construction associé au manque de recul pour organiser une habitation sous une hémisphère.

Concept créé aux États-Unis dans les années 1960 par Steve Bear inventeur et soudeur de « Zome works » à Albuquerque, le zome est différent par sa cassure entre les faces porteuses et la toiture.

Habituellement, elle va se décliner comme une habitation individuelle en bois et en forme de dôme partant d’un polygone régulier comme base. Il reprend, selon des techniques mathématiques, les structures innovantes utilisant les polyèdres, des formes que l’on retrouve régulièrement dans l’univers tels la spirale d’une galaxie, la forme de l’ananas, de la pomme de pin, de certains minéraux ou encore la double hélice de votre ADN. Bear, animé par l’auto-suffisance des bâtiments et l’énergie passive, sera également l’inventeur entre autre du Tracker Skylight, puit de lumière indirect avec panneaux photovoltaïques.

En France à cette période, Jean Soum parmi les « technologues doux » seront les rares portes paroles des Zômes avec des constructions pionnière comme le « Zapoche ». Cette construction expérimentale posée sur un versant de colline abrupt va mobiliser, en reprenant de savants calculs basés sur le nombre d’or, un nombre importants de faces translucides, de montants de bois de récupération »tel un vaisseau spatial en route vers les étoiles ».

 

zapoche, Jean Soum

Zapoche, Jean Soum

Pour son architecte et utilisateur, durant 5 années, elle constituera une habitation éphémère d’une puissance vibratoire sans précédent avec son chapelet d’expériences et de constats; avec en point d’orgue les effets de la mise en place du lit en suspension au millieu du dôme. Puis cette expérience sera suivi par des constructions de Zomes dans le Sud Ouest, plus rationnelles par la présence rassurante d’éléments traditionnels de couverture comme les ardoises. En savoir plus

Stephen King, également, va faire la publicité de cette puissance vibratoire en 1500 pages avec en 2009 : Under the dome. « A la fin d’une superbe journée d’automne sur Chester Mill, dans le Maine, la ville est inexplicablement et soudainement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Un dôme ».

 

Under the dome, livre de Stephen King

Under the dome, livre de Stephen King

Le Zome va apporter une solution à ceux qui recherche un habitat pouvant apporter les bonnes vibrations. Elle peut se décliner pour des lieux de méditation, de yoga, de création dans la mesure ou l’intensité de lumière va se trouver accrue, l’élévation et la forme spécifique du dôme apportant une élévation voire une certaines libération du mental. On classera les dômes par fréquences.

 

habitat autoconstruction Soum

Habitat auto-construction Soum

Le dôme va se construire en appliquant une formule pouvant se baser sur le nombre d’or, on ne va pas rentrer dans les différents types de calcul de structures, des sites sont spécialistes de ce genre de choses et ces jolies toitures peuvent être des solutions à étudier de près.

Dans les années 80 plusieurs entreprises : Zomes, Elia, Guion… risqueront le pari des zomes ou des dômes en général pour l’horticulture ou les dépendances et abris en kits.

Zome Cloro

Zome Cloro

Bibliographies et sources :

Pour les ouvrages de Jean Soum qui dressent un inventaire surprenant voir la page « Bibliographie » .

L’Aventure des dômes et des zomes dans le sud de la France :

Bibliographie ouvrages de Jean Soume

Bibliographie ouvrages de Jean Soum

Voir également le site de Roland Mayern Habiter Autrement.

  • Buckminster Fuller: At home in the universe. Alden Patch 1974
  • Habitat, constructions traditionnelles et marginales Traduit de l’Américain 1977 éditions alternatives
  • Dome Builder Handbook N°1 et 2 Yarnall 1978
Dome Builders Handbook 1978

Dome Builders Handbook 1978

  • Building and using a solar-heated geodesic greehouse. Fontana et Heller 1979.Pour les pratiques notamment horticoles
  • Le catalogue des ressources Vol 4, éditions alternatives 1983
  • Kahn, Lloyd, Home Work. Shelter Publications. 2004

Le container

Dans le domaine du transport, un container (de l’anglais), parfois francisé en conteneur, est un caisson métallique, conçu pour le transport de marchandises. Ses dimensions ont été normalisées au niveau international.

  • Longueur de 20 pieds (6,058 m) ou 40 pieds (12,192 m)
  • largeur de 8 pieds (2,438 m)
  • hauteur de 8,5 pieds (2,591 m)

De nombreux essais ont été réalisés pour acclimater le caisson à l’homme. Il est notable que, d’occasion, on peut trouver un de ces engins pour 1500€ et on se retrouve avec 15m2 ou le double 30. Bref accoler deux containers et on obtient un 60m2 étanche.

Maison container dans les arbres

Maison container dans les arbres et plan Zerocabin

 

Si on pousse la partie jusqu’à désirer des conditions de confort, on peut avec le renfort d’un tracto pelle ensevelir l’ensemble et aménager un habitat intégré de 60M2 pour 3000€ + les frais d’un bon soudeur et une bonne dose de tôles acier. Vous aurez en bonus un habitat anti-sismique avec un plancher bois patiné.

Nous attendons vos réalisations sur le forum: Nous vous invitons en attendant à découvrir avec les mots clés container+ house, les réalisations les plus folles de La chine à La Californie.

Les ouvrages

« Shelter » un livre de 1973 de Un livre culte de l’âge d’or de l’autoconstruction et du combi VW.

Livre culte "Shelter" -1973

Livre culte « Shelter » -1973

Ce livre grand format a inspiré un grand nombre d’auto-constructeurs à batir des structures les plus folles . Ce grand album allie parfaitement des traditions architecturales vernaculaires du monde entier jusqu’au abris hippies américains, en incluant les dômes géodésiques, lesroulottes gitanes, les cabanes perchées, les moulins à vent et les sculptures en ferrociment . Des superbes photos et des dessins, des entretiens avec les constructeurs et les anecdotes loufoques sont toujours aussi divertissantes 30 ans plus tard.

Autres articles à découvrir

Lire Plus

Cabanes enterrées, sous terre : La Cabane de Hobbits.

Un aperçu d'une tendance des temps à venir. Et si la cabane...
Lire Plus

Habiter autrement, l’habitat insolite.

Nous présentons depuis 2008 ces constructions hors normes et illégales et qui sont devenues...

Sommaire ...

Publicité

Dans la même rubrique

Les dernières cabanes

Les derniers articles

Au hasard ...

Les plus consultés

Mots clés

LES FICHES PRATIQUES

Construction des cabanes, législation, autonomie, annonces de ventes, écologie. Depuis 2005,tous les dossiers complets pour vous installer et construire votre cabane.

UN MONDE DE CABANES

Découvrez les cabanes perchées, cabanes en pierre, cabanes du monde. Des idées pour trouver votre cabane dans les bois ou dans les arbres, dans un jardin, sous les tropiques.

LA VIE DES ROBINSONS

Partez à la découverte des néo-aventuriers des bois, changez de vie. Des rubriques sur la vie dans les cabanes, les habitats insolites, les actualités et le grand forum.