Accueil > L’écho des Robinsons. Les aventuriers de la cabane et de la vie (...) > Les dossiers Robinsons > Mica un visionnaire alternatif.

14 septembre 2011     dernière mise à jour : 19 septembre 2016     Miguel     6 messages etour rubrique Les dossiers Robinsons


Mica un visionnaire alternatif.

"Je suis écureuil, dans l’arbre de vie qui donne les feuilles du livre ensoleillé." Ainsi commence le livre de Mica : un ouvrage imposant de 300 pages. Un manifeste sans titre, ni code barre, un livre ressource que l’on a le plaisir de vous présenter. Une démarche à contre-courant des blogs et autres réseaux sociaux.

 Les dernières nouvelles

Mika se suit via le web à travers des sites anciens, des blogs récents. Alors, par bribes, on tombe sur des traces, alors que l’auteur est déjà surement sur un autre projet, une autre aventure fédératrice et insolite. "Going faster than the current"

On retrouve les traces de Mica ou Mika en 2012 sur un projet de roulottes en bambous,

"Coucou !
Petit mail avec la belle banderole qui présente le chantier de roulotte en bambou dans les Cévennes.
Un chantier aussi pour les camions : tous repeints de fresques à l’images de chacun !
Un chantier aussi pour les cœurs : la lumière revient petit à petit !
Tout cet enchantement au hameau des passadoires à côté de St Etienne Vallée Française…
Et pour plusieurs semaines. La grande épopée à travers la planète se prépare !
Dans ma tête, je l’appelle « aventuriers du monde suis vent »
Alors à bientôt !
Mickaël"

Avril 2014

Nous avons retrouvé la trace de Mickaël Raimbault : Mika (ou Mica), dans la continuité du livre, un songe sous un site web, A son image, un dédale d’image des textes énigmes et une mutation en esprit des bois de plus plus en plus sensible :

Welcome in the Mica world.

 1) La vallée de Mika

cabane vallée

La vallée Aout 2011

"Ensoleillé" comme cet après-midi de la fin Juillet où je suis entré dans la vallée. Après avoir goûté à l’agitation estivale des places sous les platanes dans les petites villes, m’être faufilé dans des virages, en tentant de coller aux basques dans les gorges Cévenoles d’une Alpine A310 pétaradante et décorée de Gitanes, celle des cigarettes brunes - pour le plaisir des yeux - j’ai quitté la nationale, pris une route qui descendait dans la vallée puis j’ai conduit mon vieux break en bordure d’une rivière à la recherche de néo-ruraux, yourteurs et robinsons des bois de toute confessions.

C’est un groupe de jeunes gens qui m’a rapidement mis sur la voie de Mica, "facile à repérer, en orange vers le centre du village tu verras il a une carriole... tu peux pas le louper". En effet, la carriole était immanquable. Une remorque tractée par un vélo mutant et frontal, le tout guidé par deux manettes latérales. Une architecture faite de fourches soudées qui déjà présageait d’une lecture des courbes peu commune.

velo alternatif radeau géant livre de Mika

Les présentations rapidement faites, Mica retourne dans un local associatif et me tend un livre cartonné et illustré par un dessin de galets, de branches et de tuyaux représentant un cavalier poète sous le soleil près de l’arbre. Il me dit " je viens juste de le recevoir, j’ai perçu de l’argent qui ne m’appartenait pas réellement, j’ai décidé d’investir cette somme pour essayer d’imprimer un livre pour les gens, pour qu’il circule et qu’il change de mains". A l’intérieur, une multitude d’images d’expéditions en bateau, de structures au-dessus de rivières avec un tas de monde sautant, grimpant, riant, des images de cabanes, des montages de type romans photos. Des choses très poétiques surtout.

Puis on se rend sur la cité des cabanes, je marche côte à côte du tricycle et on parle tout le long. Une boîte aux lettres de hobbit, au-dessus d’un sous-bois, annonce le changement proche d’univers et nous descendons un sentier sur une combe et je remarque des sculptures, une brouette, des panneaux écrits : le tout réalisé en branches, d’épaisseurs différentes.

intérieur d'habitat alternatif

 2) Qui est Mika ?

Ce sont des ouvrages d’un diplômé de l’ ENSP (école nationale supérieure du paysage) de Versailles, aussi félicité par le jury. Mica parcourt inlassablement son environnement à la recherche de bois de châtaigniers morts. Là, les pieds d’un tabouret, ici le squelette d’un escalier. qui va commencer toute une série de pérégrinations toutes très ambitieuses qui vont commencer :
le Djibogo, cabane roulante en bambou tirée par un monocycle qui devient radeau en Afrique, en Dordogne et sur la Gange.
Le nid’arbre, cabane à suspendre dans un arbre, exposé en Dordogne sur la manifestation"Rêve de cabanes" de Philippe Burey), des cabanes des neiges, des périples en vélos autour du monde.
Puis en 2004, avec Flo ce sera l’heure du grand rêve : trouver une zone intéressante, accidentée, sauvage, et relativement isolée pour faire naître une cité des cabanes, un lieu de rencontres nouveau et conceptuel, avec des habitations novatrices et issues du milieu ambiant.

 3) L’univers de la combe, la cité des cabanes, les sculptures, les amis

La combe est tranchée en deux par un ruisseau que nous franchissons sur un pont suspendu à 8 mètres au-dessus de l’eau ! Puis sur l’autre versant, je découvre un pré avec la cabane d’été : une véritable construction d’accueil qui me fait penser aux maisons Amazoniennes. Cette cabane est spacieuse, ouverte et tout le premier niveau est constitué de 12 lits trampolines en filets avec des cadres en bambous. Autour, des serres de verres, une tyrolienne très haute dans le ciel, çà et là d’immenses instruments en bois, et un nid d’arbre. Cette structure en parapluie inversée est là pour être expédiée vers la canopée avec une table ronde au centre et de fait : des hamacs en filets circulaires. Je retrouve les autres et on monte sur la cabane d’hiver.

pont suspendu cabane été

Là-haut, c’est une cabane du type de celle de Simon Dale que je découvre sur une terrasse naturelle. Par contre qui a l’antériorité de ce type de construction ? Celle de Mica n’est pas récente. Cela fait près de 10 ans qu’il a investi son lieu. En Angleterre, contrairement aux pratiques en cours chez nous, ces constructeurs sont plutôt cités en exemples, pour leurs choix, leurs méthodes à faible impact sur l’environnement et l’ingéniosité de leurs ouvrages. En effet, il est remarquable de voir que la lecture du bois et les méthodes de stabilisation sont très au point. On reviendra sur les détails techniques ultérieurement, mais il est remarquable de voir que tout est tenu chez Mica par un chevillage en Acacia. Il est surprenant de voir ou plutôt de ne pas voir de vis agglos ou quoi que ce soit venant d’un magasin de bricolage.

cabane vallée

Il s’agit là de constructions, d’outils, de sculptures à base de troncs, de branches, de fourches naturelles, de bambous, de pisés. Le toit gravite autour de deux petits chênes, l’isolation de ce dernier est constitué de laine de moutons récupérée à partir de...12 matelas en fin de vie. Et tout tient.

cabane fourneau cabane étanchéité toit

L’étanchéité est réussie à l’aide de bandes et d’enduits autour des arbres. Le mastic qui jointe les vitres autour des sections de branches est fait maison. Le fourneau/ poêle à bois est en terre. Comble du luxe, un piano à queue occupe la pièce à vivre. Mica confie qu’il a fallu plusieurs jours pour treuiller un instrument pareil. De plus il explique que ces chantiers ont été des moments de mobilisations très importants parmi les habitants de la vallée et d’ailleurs. Ceci est le fruit de savoirs de terrains des néo-ruraux, des agriculteurs : ces connaissances réunies qu’il veut à présent partager avec nous.
La nuit est venue doucement à nous, j’ai installé mon duvet sur les trampolines de la cabane d’été. Au village, une représentation du "médecin malgré lui" tonitruante et un bal en Occitan, quelque peu hors du temps, ont clôturé en beauté cette belle journée.

 4)Le livre de la cité des cabanes :

Ce livre que j’ai reçu, juste sorti du carton, a été imprimé en France à 5000 ex. Peut-être aurez-vous l’occasion de le voir circuler. Il est en don pour qu’il ne reste pas dans une bibliothèque mais afin qu’il voyage. Alors si vous l’avez un jour en mains, n’oubliez pas de le faire circuler. C’est l’unique recommandation de son auteur.

Bon, quelle image retenir pour présenter ce livre fleuve que l’on ne peut se procurer par les circuits habituels ? Ces pages ont fait écarquiller grands les yeux d’un ami graphiste. Car il s’agit de 300 pages, toutes photo-montées, avec des insertions, des BD images avec Mica lui-même en miniature dans un monde en macro ou des dessins intégrés dans un village de maquettes de cabanes.

livre Mica

Un travail énorme qui relate les aventures dans le vallon poétique quelque part en Cévennes, en Inde, au Portugal, dans sa propre vie.

Dans cet ouvrage Mika se justifie aussi à l’égard des siens car le fossé peut être grand devant tout ce déploiement. A retenir surtout, c’est le monde idéalisé qu’il nous présente. On est loin des querelles de voisins expliquée sur notre forum, des questions sur les normes, les lois. Il arrive à fédérer autour d’un rêve un tas de personnes, 100 parfois, et à embarquer tout ce petit ou grand monde pour trouver un terrain, dans la construction d’un pont suspendu, un parc de loisir fait main, une descente du Gange, et ça fonctionne. Voilà sans facebook, comme le dit très bien Guillaumus sur le forum par le... bouche à oreille.

livre Mica

 5) Rappel : Le premier livre de Mickaël Raimbault,

Pendant 400 jours soit plus d’une année ( juillet 98 à août 99 ), Mickaël et Alexis, deux frères alors agés de 22 et 25 ans, sont partis pour un grand périple à vélo, en radeau sur le Gange de Limoges en France jusqu’au Mont Uluru en Australie en passant par l’Iran et l’Inde, avec 2 semaines passées dans une cabane dans la jungle de Malaisie et ce jusqu’au nombril du monde soit 15 000km !

couverture livre de Mickael

L’envie de faire partager leur aventure a donné naissance à un diaporama-BD sonore et musical relatant le voyage en mêlant le rêve et la réalité.






Messages

  • Bonjour !

    Et merci pour ce magnifique article... Je reviens le lire de temps à autres quand il me prend l’envie de rêver... !
    J’ai la chance de vivre avec un constructeur fou, qui nous prépare un petit nid fait de branches, paille et autres végétaux...
    Et j’ai envie de le remercier en faisant circuler le livre de Mica par chez nous...
    Connaissez-vous un livre qui est installé quelque part et qui voudrait aller voir du pays ? Je serais ravie de l’accueillir quelques temps dans notre petit coin de Belgique... Et de lui permettre de continuer son voyage ensuite... !

    Merci, merci, merci !

    Fanny.

  • La plus efficace façon de le faire circuler est de le mettre en .pdf. Si quelqu’un l’a fait, merci de m’en adresser un exemplaire. Si personne... je suis prêt à m’y coller dès que qu’on m’en aura donné ou prêté un exemplaire.

    MERCI par avance.

  • Bonjour !

    Super article, merci pour les nouvelles.
    Ce livre a l’aire vraiment génial, j’aimerais bien aussi le voir, sa fait un moment que je le cherche mais sans succès ,
    Voilà je suis en Bretagne(35) si quelqu’un c’est si y’en a un qui circule dans le coin ? prévenez moi,
    Merci.

  • Bonjour micka je viens de lire quelques une de tes histoires qu’une amie a partager avec moi sur facedebook j’ai trouvé sa très sympa pourrais tu de temps en temps donner de tes nouvelles ou tu est et se que tu fait et qui sait peut être un jour au cour de tes perigrinations pourrons nous nous rencontrer si tu t’arrête quelques temps près de Nîmes

  • Un ami passé chez lui avait récupéré quelques copies du livre et promis d’en offrir une à la médiatheque de Rennes... Je me demande bien dans quel rayon ils ont pu le mettre sachant qu’il n’y a même pas de titre, mais ça vaudrait le coup d’aller fouiner , Dana !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

séjourner en cabane les annonces de cabanes le forum de l'habitat alternatif en France

Rechercher une cabane